Bonaberi.com Publicité
Forum Bonaberi.com
Le Cameroun comme si vous y étiez
FAQFAQ RechercherRechercher Liste des MembresListe des Membres Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs S'enregistrerS'enregistrer
ProfilProfil Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés ConnexionConnexion
les femmes qui ont fait l'histoire
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Bonaberi.com Index du Forum -> Sciences & Loisirs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
voyelle
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 29 Jan 2009
Messages: 6300
Localisation: www.cemakard.com

MessagePosté le: Tue Feb 03, 2009 4:28 am    Sujet du message: Répondre en citant

TINA TURNER(USA)

Née Anna Mae Bullock, à Brownsville, Tennessee le 23 novembre 1939, Tina Turner découvre avec sa sœur l'univers du rythme n'blues à St Louis. Elle rencontre Ike Turner, leader de 'The king of Rythm', qui l'engage comme choriste. En 1959, ils enregistrent leur premier grand succès national, 'A Fool in Love'.

Il leur faut attendre 1966 avant de connaître une reconnaissance internationale.

En 1979, après quelques années difficiles, Tina rencontre le producteur australien Roger Davis. La chanteuse collabore à divers projets et retrouve une maison de disque qui lui permet d'enregistrer son premier album, 'Private Dancer'.
Elle fait de nombreuses premières parties avec des chanteurs comme Lionel Ritchie, puis peut enfin donner des spectacles à guichet fermé.

Chanteuse et actrice sur le troisième volet de Mad-Max dont elle signe le titre phare de la bande-originale, 'We Don' t Need Another Hero', Tina enchaîne les succès et les duos avec des artistes comme Rod Stewart, Elton John, Eros Ramazotti ou Mark Knopfler, et contribue au disque en faveur de l'Ethiopie 'We Are The World'.

Un film adapté de son autobiographie 'I, Tina' sorti en 1993. Elle sort 'Twenty Four Seven' en 1999.

Elle est aujourd'hui considérée comme la mamie du rock.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
voyelle
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 29 Jan 2009
Messages: 6300
Localisation: www.cemakard.com

MessagePosté le: Tue Feb 03, 2009 4:30 am    Sujet du message: Répondre en citant

hassiba ben bouali( 1938-1957)etait une militante indépendantiste algerienne durant la guerre de libération.
elle est née à l'esnam en algerie ,en 1947 ses parents s'installent à alger ,ou elle pourssuit ses études.
elle adhère au scoutisme et découvre la misère du peuple algerien durant ses voyages.
en 1954 à 16 ans elle intégre l'union générale des étudiants musulmans algeriens qui sera son premier pas de son engagement nationaliste.
en 1957 elle se trouve dans la casbah ,avec "ali la pointe" la maison est bombardée à cause de leur refus de se rendre.

aujourdhui l'université de chlef( ex asnam) et une importante rue à alger portent son nom.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
voyelle
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 29 Jan 2009
Messages: 6300
Localisation: www.cemakard.com

MessagePosté le: Tue Feb 03, 2009 4:31 am    Sujet du message: Répondre en citant

Marthe Moumié est née le 4 septembre 1931 au Cameroun. Elle a milité toute sa vie contre le colonialisme et pour les indépendances africaines. Son combat symbolise le sacrifice des femmes pour la liberté et la dignité de l'Afrique. Ahmed Ben Bella est né en 1918. II a combattu dans l'armée française contre les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale et a participé à la libération de la France en 1944. II devient le premier président de la République d'Algérie en 1963.
elle decede assassinee le 11 janvier 2009
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
voyelle
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 29 Jan 2009
Messages: 6300
Localisation: www.cemakard.com

MessagePosté le: Tue Feb 03, 2009 4:31 am    Sujet du message: Répondre en citant

Aziza Othmana décédée en 1669, est une princesse tunisienne appartenant à la dynastie des Mouradites.elle est célèbre pour ses œuvres de bienfaisance. Vers la fin de sa vie, elle affranchit ainsi l'ensemble de ses esclaves et consacre la totalité de ses biens, soit plus de 90 000 hectares de terrains plantés ou semés, aux: financement d'un hôpital qui porte encore son nom à Tunis le capitale , fonds destinés à affranchir les esclaves et racheter les prisonniers, fonds pour constituer les trousseaux de mariage des jeunes filles pauvres, etc.Sa tombe se trouve dans un mausolée situé dans la médina de Tunis, mausolée sous lesquelles se trouvent aussi les tombes de ses proches parents un mausolée qui mérite d’être visité
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
voyelle
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 29 Jan 2009
Messages: 6300
Localisation: www.cemakard.com

MessagePosté le: Tue Feb 03, 2009 4:33 am    Sujet du message: Répondre en citant

Hélène de Troie

La plus belle femme du monde, fille de Zeus le dieu des dieux.



Elle est la première héroïne du premier roman de l'humanité il y a trois mille ans qui nous parle d'une histoire d'amour. Les femmes y occupent une place importante. Le premier chant : "La colère d'Achille" nous raconte qu'Achille consteste le pouvoir d'Agaménon qui lui a piqué sa captive Briséise aux belles joues.

Amélie Nothomb imagine que pendant que Grecs et Troyens se faisaient la guerre pour les beaux yeux d'Hélène, elle s'en fichait éperdument. C'est très possible surtout qu'elle savait bien comme tout le monde d'ailleurs qu'elle n'était que le prétexte de l'ambition d'Agamemnon qui avait sacrifié sa fille Iphigénie pour avoir des vents favorables non pour aller venger l'honneur de son frère mais pour conquérir la ville et la région la plus riche du monde connu de l'époque et devenir le roi de tous les rois grecs.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
voyelle
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 29 Jan 2009
Messages: 6300
Localisation: www.cemakard.com

MessagePosté le: Tue Feb 03, 2009 4:33 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ada Lovelace

la mathématicienne qui définit le principe d'itérations successives. elle appella "algorithme". le processus logique permettant l'exécution d'un programme en l'honneur du mathématicien arabe AL KHOWARIZMI.

Avec Babbage qui est le grand-père des inventeurs de l'ordinateur, elle est la grand-mère des programmeurs de génie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
voyelle
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 29 Jan 2009
Messages: 6300
Localisation: www.cemakard.com

MessagePosté le: Tue Feb 03, 2009 4:34 am    Sujet du message: Répondre en citant

la plus grande
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
voyelle
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 29 Jan 2009
Messages: 6300
Localisation: www.cemakard.com

MessagePosté le: Tue Feb 03, 2009 4:35 am    Sujet du message: Répondre en citant

Emily Murphy, Nellie McClung, Irene Parlby, Louise McKinney et Henrietta Muir Edwards

Elles demandaient en 1927, à la Cour suprême du Canada de déterminer si le mot « personne » de l’article 24 de l’AANB comprenait les femmes. Après cinq semaines de débat , la Cour suprême du Canada répond que non ! Les femmes ne sont pas reconnues comme des personnes sur le plan juridique.

Ces cinq femmes, les « cinq femmes célèbres » comme on les appelle, refusent d’accepter la décision et soumettent l’affaire « personne » au Conseil privé en Angleterre, la plus haute cour du Canada à l’époque.

Le Conseil privé tranche le 18 octobre 1929.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
Vaness
Petit shabbaeur


Inscrit le: 13 May 2008
Messages: 1220

MessagePosté le: Tue Feb 03, 2009 4:36 am    Sujet du message: Répondre en citant

voyelle a écrit:
Marthe Moumié est née le 4 septembre 1931 au Cameroun. Elle a milité toute sa vie contre le colonialisme et pour les indépendances africaines. Son combat symbolise le sacrifice des femmes pour la liberté et la dignité de l'Afrique.
elle decede assassinee le 11 janvier 2009


Bess c 'est pr toi ça Wink
_________________
Family can suck the life out of you !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
voyelle
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 29 Jan 2009
Messages: 6300
Localisation: www.cemakard.com

MessagePosté le: Tue Feb 03, 2009 4:37 am    Sujet du message: Répondre en citant

Petite de stature, avec une foi solide comme le roc, Mère Teresa de Calcutta, se vit confier la mission de proclamer la soif infinie de l’amour de Dieu pour l’humanité, en particulier pour les plus pauvres des pauvres, “Dieu aime toujours le monde et Il nous envoie, vous et moi, pour être son amour et sa compassion auprès des pauvres.” C’était une âme remplie de la lumière du Christ, brûlante d’amour pour lui et consumée d’un seul désir: “apaiser sa soif d’amour et des âmes.” Cette messagère lumineuse de l’amour de Dieu est née le 26 août 1910 à Skopje, une ville située aux croisements de l’histoire des Balkans. Cadette de Nikola et Drane Bojaxhiu, elle fut appelée Gonxha Agnès ; elle reçut sa première communion à l’âge de cinq ans et demi et fut confirmée en novembre 1916. Le jour de sa première communion, elle fut remplie d’un grand amour pour les âmes.

La mort soudaine de son père quand elle avait environ huit ans, laissa la famille dans une condition financière difficile. Drane éleva ses enfants avec amour et fermeté, influençant beaucoup le caractère et la vocation de sa fille. La formation religieuse de Gonxha fut soutenue par la paroisse jésuite très active du Sacré Cœur dans laquelle elle était bien engagée.

Moins de deux ans après sa mort, dû à la réputation de sainteté largement répandue de Mère Teresa et au rapport des faveurs reçues, le Pape Jean Paul II permit l’ouverture de sa cause de canonisation. Le 20 décembre 2002, il approuva les décrets de ses vertus héroïques et miracles
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
voyelle
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 29 Jan 2009
Messages: 6300
Localisation: www.cemakard.com

MessagePosté le: Tue Feb 03, 2009 4:38 am    Sujet du message: Répondre en citant

Wafa Sultan est sans aucun doute une très grande femme parmi les femmes. Elle a vu l'horreur absolue des musulmans qui tuent a tord et à travers au nom de leur foi et cela l'a transformée. De bonne musulmane éduquée aux principes du Coran elle est devenue laïque ne pouvant admettre que Dieu puisse exister et approuver de tels horreurs.

Sa vie bascule en 1979. Elle est alors étudiante en médecine à Alep. L'époque oppose les Frères Musulmans et le gouvernement du Président Hafez el-Assad. C'est dans ce contexte qu'elle assiste à l'université, sous ses yeux, à l'assassinat de son professeur par des membres des Frères Musulmans. Cet événement la marquera à tout jamais : « à ce moment précis, j’ai perdu la foi en leur dieu, et commencé à remettre en question tous nos enseignements. C’était le tournant de ma vie, et cela m’a amenée à la situation présente. J’ai dû partir. J’ai dû rechercher un autre dieu ».

En 1989, elle parvient avec sa famille à s'expatrier aux États-Unis. Elle s'installe en Californie. Elle termine sa licence de médecine. Elle commence à écrire et s’occupe d’un site réformateur de l’islam « An-naqed » (la critique) crée par un Syrien expatrié à Phoenix. Un de ses essais sur les Frères Musulmans attire l’attention d’Al-Jezira qui l’invite alors à discuter avec un universitaire algérien en juillet 2005. Au cours de l'échange, elle remet en cause les enseignement religieux qui poussent des jeunes à se suicider au nom de Dieu. Ses remarques suscitent des débats dans le monde entier et son nom commence à apparaître dans la presse et les sites Internet arabes.



Mais sa réputation devient planétaire lorsqu’elle réapparaît sur Al-Jezira le 21 février 2006. Wafa Sultan travaille actuellement à la rédaction d’un livre dont le titre prévu est « Le prisonnier échappé : Quand Dieu est un monstre ». « J’ai atteint un point de non-retour qui ne permet pas de revenir en arrière, je n’ai plus le choix. Je remets en cause chaque enseignement de notre Livre Saint » dit la psychologue.


La polémique à la suite de l'intervention sur Al-Jezira C'est à la suite d'une interview provocante sur la chaîne Al-Jezira le 21 février 2006, que Wafa Sultan devient une vedette internationale, présentée par les uns comme la voix de la raison, par d’autres comme une démagogue. Un magazine français l'a qualifiée de « Voltaire de l'Islam ».
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
voyelle
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 29 Jan 2009
Messages: 6300
Localisation: www.cemakard.com

MessagePosté le: Tue Feb 03, 2009 4:39 am    Sujet du message: Répondre en citant

Simone Aaberg Kaerns, 34 ans, travaille sur le thème du vol aérien, qu’elle associe fréquemment à une interrogation sur la représentation de la femme. En 2002 elle prenait un café dans le quartier de Christianshavn de Copenhague en lisant le journal danois Politiken. Il s’agissait d’un article sur l’Afghanistan écrit par Carsten Jensen. Dans cet article, il parlait d’une jeune fille afghane de 16 ans, Farial qui rêvait de survoler Kaboul et de devenir pilote.
« Je l'ai vu comme un symbole de la liberté et tout de suite j'étais prête à faire de son rêve une réalité, » dit Simone. Elle considère comme sa mission de libérer le ciel — comme l’est la mer — par un «vol culturel» à destination, Kaboul, pour permettre à Farial de voler. Dans un pays où les filles n’ont même pas le droit d’aller à vélo.



Son génie fut de transformer l'événement en un projet artistique et de donner à la jeune Afghane une chance d’expérimenter son rêve.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
voyelle
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 29 Jan 2009
Messages: 6300
Localisation: www.cemakard.com

MessagePosté le: Tue Feb 03, 2009 4:40 am    Sujet du message: Répondre en citant

Née le 9 décembre 1906 – décédée le 1er janvier 1992.

Titulaire d'une maîtrise et d'un doctorat en mathématiques (en 1934) de l'Université de Yale,


Sa carrière peu banale lui a valu des surnoms tels que "Grandma Cobol" ou "the Grand Lady of Software" et plus irrévérencieux "la sauterelle".



En 1934, elle fut nommée docteur en mathématiques à l’université de Yale et y enseigna les mathématiques. Puis en 1943 à la suite de l’attaque surprise des Japonais sur Pearl Harbor elle s’engagea dans la Marine américaine.


Elle travailla sur les ordinateurs à relais électromagnétiques de la Navy de la série Mark, Mark II et Mark III. Une panne sur le Mark II en 1945 fut produite par un papillon nocturne ou plutôt une mite pris dans un relais et en ayant empêché sa fermeture. L’insecte (bug en Anglais) fut enlevé avec soin et placé dans le journal de bord de l’ordinateur. Cette première anomalie a popularisé l’expression bug ou bogue pour représenter les erreurs dans un programme.



En outre certains l’ont surnommé irrespectueusement « la sauterelle » en raison de son nom, « Grasshopper » en anglais.



Malgré tout l’intérêt de l’anecdote, il est reconnu que l’expression bug pour décrire une panne ou un défaut de fonctionnement d’un appareil électrique date d’au moins avant les années 1870. Thomas Edison, entre autres, utilisait le mot dans ses notes, probablement au moment de la mise au point du télégraphe. Si l'origine précise du mot est donc incertaine, le rapprochement avec les dysfonctionnements dus à la présence d'un insecte dans le système semble évident.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
voyelle
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 29 Jan 2009
Messages: 6300
Localisation: www.cemakard.com

MessagePosté le: Tue Feb 03, 2009 4:41 am    Sujet du message: Répondre en citant

Maria Skłodowska est née à Varsovie le 7 novembre 1867, connue en France sous le nom de Marie Curie, est une physicienne polonaise naturalisée française.



« Dans la vie, rien n'est à craindre, tout est à comprendre »
«On ne fait jamais attention à ce qui a été fait ; on ne voit que ce qui reste à faire.»
Marie Curie



A Varsovie son père est enseignant, à 10 ans, elle perd sa sœur Zofia du typhus en janvier 1876, et sa mère de la tuberculose en 1878. De ces décès précoces, elle tire l'agnosticisme qui conforte sa foi en la science. Elle se réfugie alors dans les études et excelle dans toutes les matières, où la note maximale lui est accordée. Elle obtient ainsi son diplôme de fin d’études secondaires avec la médaille d’or en 1883.



En 1891, elle quitte la Pologne pour venir à Paris et s'inscrit à la Sorbonne. Deux ans plus tard, elle obtient brillamment sa licence de physique puis de mathématiques. C'est alors qu'un ami polonais lui présente un jeune homme timide et réservé : Pierre Curie. Ce libre-penseur, reconnu pour ses travaux sur la cristallographie et le magnétisme, devient, en 1895, son mari. Un an avant, il lui écrivait comme il serait beau « de passer la vie l'un près de l'autre, hypnotisés dans nos rêves : votre rêve patriotique, notre rêve humanitaire et notre rêve scientifique ».



En 1895, elle s'intéresse alors aux travaux de Wilhelm Röntgen, qui vient de découvrir les rayons X et à ceux d’Henri Becquerel qui met en évidence, en 1896, des rayonnements similaires produits par l'uranium. Elle prend pour sujet d'étude les rayonnements émis par l'uranium et, grâce aux techniques piézoélectriques inventées par son mari, elle analyse les rayonnements de la pechblende, un minerai riche en uranium. Elle découvre que celui-ci rayonne de manière beaucoup plus intense que l'uranium lui-même, et en déduit l'existence d'éléments encore plus radioactifs terme qu’elle est d'ailleurs la première à utiliser.



En 1898, avec son mari qui partage ses travaux, elle annonce la découverte de deux nouveaux éléments: le polonium (qu'elle appelle ainsi en référence à son pays d'origine) et le radium. Pendant les quatre années qui suivent, dans un abri en bois des plus rudimentaires, les deux époux traitent une tonne de pechblende, pour en extraire laborieusement une fraction de gramme de radium. Ces extractions, faites à partir de tonnes de minerai, sont effectuées dans des conditions difficiles, dans des locaux dépourvus de tout confort. Le chimiste allemand Wilhelm Ostwald, visitant le lieu de travail de Pierre et Marie Curie, déclare : « Ce laboratoire tenait à la fois de l’étable et du hangar à pommes de terre. Si je n’y avais pas vu des appareils de chimie, j’aurais cru que l’on se moquait de moi ».


Pierre Curie teste le radium sur sa peau. Brûlure, puis plaie : l'action sur l'homme est prouvée. Bientôt le radium sert à traiter les tumeurs malignes.



En 1903, Marie reçoit le prix Nobel de physique conjointement à son mari et à Becquerel pour la découverte des éléments radioactifs. Elle est la première femme à recevoir un prix Nobel, mais, alors que son mari est élu à l'Académie des sciences, elle n'y sera jamais admise elle-même, la présence d'une femme dans une telle institution n'étant pas vue d'un œil favorable à cette époque.



À la mort de son mari (1904), elle reprend toutefois sa chaire de physique générale et poursuit ses propres recherches. Elle devient ainsi la première femme à enseigner dans cette université. En 1909, elle est nommée professeur titulaire dans sa chaire de physique générale puis physique générale et radioactivité.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
voyelle
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 29 Jan 2009
Messages: 6300
Localisation: www.cemakard.com

MessagePosté le: Wed Apr 22, 2009 7:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sojourner Truth

(née en 1797– décédée en 1883) était le sobriquet donné à partir de 1843 à une abolitionniste américaine, née de parents esclaves dans la ville d'Hurley (comté d'Ulster), dans l'État de New York. (Son véritable nom était Isabella Baumfree, bien que certaines sources la nomment Isabella Van Wagener.) Née dans la colonie hollandaise du comté d'Ulster, au sein d'une famille de 13 enfants, elle ne parlait que le néerlandais lorsqu'elle fut vendue à l'âge de 11 ans.

De par sa condition d'esclave, elle fut unie contre son gré à Thomas Jeffery Harvey, un esclave plus âgé. De cette union non souhaitée naquirent 5 enfants.

En 1827, elle s'enfuit de la ferme de John Dumont, son troisième maître, pour trouver refuge au Canada avec Sophie, la plus jeune de ses filles, alors enfant en bas âge, et cela un an avant l'abolition de l'esclavage dans l'État de New York (1828). Elle retourna dans cet État en 1829, pour y travailler une décennie en tant que servante au sein de multiples communautés religieuses. L'une d'entre elles, connue sous le nom de "Royaume de Matthias" fut impliquée dans un scandale de meurtre et d'adultère.[1] Isabella joignit alors Elijah Pierson, le leader de ce groupuscule religieux dans des prêches évangéliques.

En 1841, elle s'installa à Northampton, dans le Massachusetts. En 1843, Isabella fut inspirée par une révélation spirituelle qui changea le cours de son existence. Isabella Baumfree changa son nom et devint Sojourner Truth. Dès lors, elle fit des prêches dans l'État de Long Island et dans le Connecticut, en annonçant la "vérité divine du salut de l'âme". La même année, elle rejoignit une petite communauté vivant selon des principes utopiques, l'association de Northampton pour l'éducation et l'industrie. Lorsque cette association fut dissoute en 1846, elle resta à Florence, dans le Massachusetts, où elle réalisa sa biographie avec l'aide d'Olive Gilbert, un de ses voisins. Ses mémoires furent publiées en 1850, sous le titre : "Narrative of Sojourner Truth : A northern slave" (que l'on pourrait traduire par "L'histoire de Sojourner Truth, une esclave du Nord").

Dès lors, elle devint une fervente défenseuse de la cause abolitionniste et du mouvement des droits des femmes. Le fameux discours de Thruth, "Ain't I a Woman?", prononcé en 1851 à Akron dans l'Ohio lors de la convention des droits de la femme, bien que court, résumait bien les revendications de la cause féministe.

En 1857, Truth se déplaça dans le Michigan, où elle continua de défendre sa cause. Durant la guerre civile américaine, elle organisa des collectes de vivres pour les combattants des régiments noirs combattants de l'Union, et s'installa à Washington, D.C. après la promulgation de la proclamation d'émancipation, afin de travailler avec d'anciens esclaves. Elle rencontra le président Abraham Lincoln en 1864.

Après la guerre civile, Sojourner Truth s'attacha à faciliter la recherche d'emplois des réfugiés noirs. Elle fit aussi de nombreuses apparitions publiques où elle s'adressait en majorité à un public blanc. Dans ses discours, teintés de religion et de féminisme, elle défendait l'idée de la création d'un État noir dans l'ouest des États-Unis.

Elle retourna dans le Michigan en 1867 et décéda à son domicile de Battle Creek, Michigan, le 26 novembre 1883. Elle fut enterrée dans le cimetière de Oak Hill dans la localité de Battle Creek. En 1983, elle fut intégrée au tableau d'honneur des femmes les plus importantes du Michigan.

En 1997, le robot de la mission sonde spatiale de la NASA Mars Pathfinder fut baptisé "Sojourner", en la mémoire de l'abolitionniste Sojourner Truth.



_________________
https://www.facebook.com/pages/CEMAKard/221475071326994
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
afromixte
Grand shabbeur


Inscrit le: 19 May 2008
Messages: 2006

MessagePosté le: Wed Apr 22, 2009 7:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

merci,Voyelle.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
voyelle
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 29 Jan 2009
Messages: 6300
Localisation: www.cemakard.com

MessagePosté le: Wed Apr 22, 2009 8:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Maya Angelou,

De son vrai nom Marguerite Johnson, est une poétesse, écrivain, actrice et militante afro-américaine née le 4 avril 1928 à Saint-Louis, Missouri (États-Unis). Elle est une figure importante du mouvement américain pour les droits civiques. Elle est devenue une figure emblématique de la vie artistique et politique outre-Atlantique où ses livres sont au programme des écoles.

Elle nait à Saint-Louis dans le Missouri et encore bébé part avec ces parents et son frère ainé en Californie. Mais comme de nombreuses familles noires ayant émigré au nord ou à l'ouest, les parents font face à la pauvreté et ne peuvent subvenir à leur besoins. Ils sont envoyé chez leur grand-parents à Stamps dans l'Arkansas, un état du Sud alors profondément raciste. Elle retourne plus tard en Californie où, bonne élève, sa mère l'inscrit dans une école privée, première noire à la fréquenter[1].

Avant ses 20 ans, Maya Angelou a travaillé comme cuisinière, danseuse et chanteuse en Californie et a élevé seule son fils Guy. Elle s'installe ensuite à Harlem.

Elle épouse le Sud-africain Vusumzi Make, compagnon de lutte de Nelson Mandela et vit quelques années en Égypte puis au Ghana[3] où elle cotoie Malcom X[1]. Elle rentre aux États-Unis en 1965 pour travailler avec lui lorsque celui-ci est assassiné[1]. Elle est ensuite la coordinatrice de la section new-yorkaise de l'organisation de Martin Luther King[4]. Elle va se mettre à écrire après son assassinat (Martin Luther King est abattu alors qu'elle fête son quarantième anniversaire)[1], poussée par l'écrivain de Harlem James Baldwin.

Elle a beaucoup voyagé et parle anglais, français[1], espagnol, italien et arabe.

Depuis 1981, elle vit à Winston-Salem en Caroline du Nord où elle tient la chaire d'études américaines à l'université de Wake Forest[1]. Elle possède également une résidence à Harlem.

Maya Angelou est connue pour ses œuvres autobiographiques I Know Why the Caged Bird Sings (1969) et All God's Children Need Traveling Shoes (1986). Son recueil de poèmes Just Give Me a Cool Drink of Water Fore I Die (1971) a été proposé pour le prix Pulitzer. En 1993, Maya Angelou a lu son poème On the Pulse of Morning à la demande de Bill Clinton lors de son discours inaugural. De plus, en 2008, comme de nombreux leaders afro-américains historiques elle a apporté son soutien à Hillary Clinton lors des primaires du Parti démocrate pour l'élection présidentielle américaine avant de se ranger du côté de Barack Obama.


_________________
https://www.facebook.com/pages/CEMAKard/221475071326994
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
voyelle
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 29 Jan 2009
Messages: 6300
Localisation: www.cemakard.com

MessagePosté le: Wed Apr 22, 2009 9:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Rosa Parks


Rosa Louise McCauley Parks, (4 février 1913, Tuskegee, Alabama États-Unis - 24 octobre 2005, Détroit, Michigan), était une couturière qui devint une figure emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale aux États-Unis, ce qui lui valut le surnom de mère du mouvement des droits civiques de la part du Congrès américain.

Parks est devenue célèbre parce que le 1er décembre 1955, à Montgomery (Alabama), elle refusa de céder sa place à un passager blanc dans un bus. Arrêtée par la police, elle se vit infliger une amende de 10 dollars (plus 4 dollars de frais de justice) le 5 décembre ; elle fit appel de ce jugement. Un jeune pasteur noir inconnu de 26 ans, Martin Luther King, avec le concours de Ralph Abernathy, lança alors une campagne de protestation et de boycott contre la compagnie de bus qui dura 381 jours. Le 13 novembre 1956, la Cour suprême cassa les lois ségrégationnistes dans les bus, les déclarant anticonstitutionnelles.

Citations de Rosa Parks
À propos du Martin Luther King Day, jour férié fêtant le jour anniversaire de la naissance du leader noir, Rosa Parks s'inquiéta de l'affadissement de son image et du risque que l'on ne se souvienne de lui, que comme un rêveur (dreamer). Elle déclara : Dans mon souvenir, il était plus qu'un rêveur. Il était un activiste dans l'action, autant qu'un orateur contre l'oppression.

Nous devons redoubler d'efforts pour essayer d'inspirer notre jeunesse et les inciter à vouloir étudier notre héritage ainsi qu'à savoir ce que cela signifie être noir dans l'Amérique d'aujourd'hui. Citation de 1988.



Jusqu'à présent, je crois que nous sommes sur la planète Terre pour vivre, nous épanouir et faire notre possible pour rendre ce monde meilleur afin que tout le monde puisse jouir de la liberté.



_________________
https://www.facebook.com/pages/CEMAKard/221475071326994
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
voyelle
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 29 Jan 2009
Messages: 6300
Localisation: www.cemakard.com

MessagePosté le: Wed Apr 22, 2009 9:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Segolene Royal


Marie-Ségolène Royal , née le 22 septembre 1953 à Dakar, dans l'arrondissement de Ouakam en Afrique occidentale française (aujourd'hui au Sénégal), est une femme politique française.

Ancienne députée, ancienne ministre des gouvernements Bérégovoy et Jospin, elle est actuellement présidente du conseil régional de Poitou-Charentes. Elle est la première femme à avoir accédé au second tour d'une élection présidentielle française, qu'elle a perdu face à Nicolas Sarkozy, le 6 mai 2007, avec 46,94 % des suffrages exprimés contre 53,06 %.

Elle est la fille de Jacques Royal (1920 - 1981), lieutenant-colonel d'artillerie de marine, adjoint au maire de Chamagne (Vosges), chevalier de la Légion d'Honneur, lui-même fils du général de brigade Florian Royal (1891 - 1975), polytechnicien (X 1912), officier de la Légion d'honneur, et d'Hélène née Dehaye. Le couple eut huit enfants en neuf ans : Marie-Odette, Marie-Nicole, Gérard (lieutenant-colonel à la DGSE et protagoniste de l'affaire du Rainbow Warrior), Marie-Ségolène, Antoine, Paul, Henry et Sigisbert. Le colonel Benoît Royal, cousin de Ségolène Royal, est l'actuel chef du Service d'informations et de relations publiques des armées de Terre (SIRPA) et auteur d'un livre sur l'Éthique du soldat français en 2008[1],[2].

Sa famille habite en Martinique pendant trois ans en raison d'une autre affectation militaire de son père en 1960. Elle est alors élève du pensionnat Saint-Joseph de Cluny à Fort-de-France[3]. À son retour en métropole, la famille Royal s'installe dans le village de Chamagne, près d'Épinal, dont elle est originaire.

Elle effectue ses études primaires et secondaires à Charmes (Vosges) puis intègre le lycée privé Saint-Joseph d'Épinal en 1968 et obtient le baccalauréat B, en sciences économiques. Elle est jeune fille au pair à Dublin (Irlande) pendant l'été 1971[4]. Après une licence de sciences économiques à l'Université Nancy II, elle est diplômée de Sciences Po en 1978.

Elle intègre ensuite l'École nationale d'administration, promotion Voltaire. Pendant sa scolarité, elle fait un stage en Martinique en 1978. Elle en sort en 1980 (95e de sa promotion[5]), et choisit un poste de magistrat au tribunal administratif de Paris. En 1994, elle devient avocat au barreau de Paris par le jeu des équivalences de diplôme[6] tout en siégeant à l'Assemblée nationale et au conseil général des Deux-Sèvres, et entre au cabinet Teitgen.

Fin 1978, elle rencontre François Hollande sur les bancs de l'École nationale d'administration qu'elle vient d'intégrer. Sorti de l'ENA à la Cour des comptes, il deviendra en 1997 premier secrétaire du Parti socialiste. Ils ont eu quatre enfants : Thomas (1984), qui s'est occupé de la campagne sur le web de sa mère et du site Segosphere.net[7], Clémence (1985), Julien (1987) et Flora (1992). Elle a démenti la rumeur selon laquelle ils avaient conclu un pacte civil de solidarité (PACS)[8]. La rupture entre Ségolène Royal et François Hollande a été annoncée en pleine soirée électorale du 17 juin 2007, jour du second tour des élections législatives françaises de 2007, marqué par une bien meilleure performance de la gauche qu'au premier tour[9].



Ex-candidate à l'élection présidentielle de 2007, Ségolène Royal envisage sa candidature au poste de Premier secrétaire du Parti socialiste au prochain congrès de 2008 si elle est en capacité de « faire une offre politique »[38].

Le 14 février 2008, elle signe, avec 16 autres personnalités politiques de tous bords, l'« Appel du 14 février » pour une vigilance républicaine lancé par l'hebdomadaire Marianne[39]. Le 17 mai 2008, elle annonce officiellement sa candidature au poste de Premier secrétaire du Parti socialiste[40], puis la met entre parenthèses le 15 septembre, en proposant « que chacun mette au Frigidaire les questions de candidature »[41].

Le 6 novembre 2008, lors du vote des militants socialistes pour le congrès de Reims, la motion qu'elle a signée arrive en tête avec 29,08 % des suffrages, devant celles de Bertrand Delanoë (25,24 %), de Martine Aubry (24,32 %), de Benoît Hamon (18,52 %), du Pôle écologique (1,59 %) et d'Utopia (1,25 %)[42]. Le 14 novembre, alors que le congrès de Reims peine à dégager une synthèse, elle confirme sa candidature au poste de premier secrétaire du PS. Le 20 novembre 2008, lors du premier tour de l'élection du premier secrétaire du Parti socialiste, elle arrive en tête, et se qualifie pour le second tour avec 42,9 % des votes des militants socialistes, devant Martine Aubry (34,5 %) et Benoît Hamon (22,6 %), qui appelle aussitôt à voter pour cette dernière[43].

Le lendemain, le second tour l'opposant à Martine Aubry donne Ségolène Royal perdante de 42 voix, soit 50,02 % contre 49,98 %. Contestant ce résultat, elle réclame un nouveau vote[44]. Le 25 novembre, la commission de récolement, après un nouveau décompte des voix, annonce les résultats définitifs et confirme la victoire de Martine Aubry avec 102 voix de plus que sa rivale (soit 50,04 % des suffrages contre 49,96 %). Le soir même, le Conseil national valide ce résultat et l'élection de Martine Aubry comme première secrétaire du PS. Mme Royal diffuse alors sur Internet une vidéo appelant ses partisans à s'organiser pour l'élection présidentielle française de 2012[45].






_________________
https://www.facebook.com/pages/CEMAKard/221475071326994
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
Haroun
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 12 May 2008
Messages: 8119

MessagePosté le: Mon Apr 27, 2009 10:42 am    Sujet du message: Répondre en citant

voyelle a écrit:
Hélène de Troie

La plus belle femme du monde, fille de Zeus le dieu des dieux.



Elle est la première héroïne du premier roman de l'humanité il y a trois mille ans qui nous parle d'une histoire d'amour. Les femmes y occupent une place importante. Le premier chant : "La colère d'Achille" nous raconte qu'Achille consteste le pouvoir d'Agaménon qui lui a piqué sa captive Briséise aux belles joues.

Amélie Nothomb imagine que pendant que Grecs et Troyens se faisaient la guerre pour les beaux yeux d'Hélène, elle s'en fichait éperdument. C'est très possible surtout qu'elle savait bien comme tout le monde d'ailleurs qu'elle n'était que le prétexte de l'ambition d'Agamemnon qui avait sacrifié sa fille Iphigénie pour avoir des vents favorables non pour aller venger l'honneur de son frère mais pour conquérir la ville et la région la plus riche du monde connu de l'époque et devenir le roi de tous les rois grecs.


Révise. H2lène n'était nullement fille de Dieu, et les fondements de la guerre de Troie ne viennent pas d'Hélène, mais de la pomme d'or.

Héra (soeur et épouse de Zeus), Athéna et Aphrodite se disputaient pour savoir qui était la plus belle. Ells ont donc décidé de mettre Alexandre Pâris en arbitre, et il remettrait la pomme d'or à celle qu'il trouverait comme étant la plus belle.

Chacune des déesses a promis monts et merveilles à Pâris. Athéna lui a promis de faire de lui un des plus grands héros de l'histoire, Héra lui a promis richesses, et APhrodite lui a promis la plus belle femme du monde : Hélène, épouse de Ménélas.

Paris, qui ne s'intéressait ni aux richesses (il était prince), ni à la guerre, a choisi Aphrodite pour avoir la plus belle des femmes. Dans la colère, Athéna et Héra se sont donc alliées et ont décidé coûte que coûte de punir Pâris en détruisant Troie. C'est comme ça qu'elles ont rejoint le camp des Grecs et les ont excités à déclarer la guerre à Troie, ville réputée infranchissable.

ps : cette rubrique s'appelle : Actualité et débats dits sérieux. Dit moi en quoi ton topic a sa place ici...

H.A.R. Cool
_________________
Projet de Web TV sur beri.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Bonaberi.com Index du Forum -> Sciences & Loisirs Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Page 6 sur 7

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site
Votre publicité ici ?