Bonaberi.com Publicité
Forum Bonaberi.com
Le Cameroun comme si vous y étiez
FAQFAQ RechercherRechercher Liste des MembresListe des Membres Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs S'enregistrerS'enregistrer
ProfilProfil Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés ConnexionConnexion
La boite à question de NJI
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Bonaberi.com Index du Forum -> Les Présidentielles de Béri
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Nji



Inscrit le: 15 May 2008
Messages: 15134
Localisation: Koundja

MessagePosté le: Sat Jan 03, 2009 12:02 pm    Sujet du message: La boite à question de NJI Répondre en citant

Posez vos questions à l'équipe de campagne de NJI.
Nous vous répondrons avec le plus de détails possibles, le plus vite possible.
Donnez votre contribution en idées, suggestions, critiques, etc.
NJI.
[/size]


Clip1a sur
_________________
L'homme cherche à être heureux, alors que la société tente vainnement à le rendre bon, NJI.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mfiang-Owondo



Inscrit le: 26 May 2008
Messages: 1753
Localisation: Rêve du soleil de Mora...

MessagePosté le: Sat Jan 03, 2009 1:37 pm    Sujet du message: Re: La boite à question de NJI Répondre en citant

Nji a écrit:
Posez vos questions à l'équipe de campagne de NJI.
Nous vous répondrons avec le plus de détails possibles, le plus vite possible.
Donnez votre contribution en idées, suggestions, critiques, etc.
NJI.
[/size]
>


Nji tu suces...euh...pardon, non je vouslais dire...euh...

Bon sérieux.
Tu proposes koi pour toutes les filles mères célibataires, sans travail et dont l'avenir semble si sombre au pays? Sachant qu'une mère-célibataire implique risque d'augmentation de la mortalité infantile par manque de moyens pour soigner les enfants. ça implique aussi violence contre elles, certains hommes profitant de leur état pour abuser de leur faiblesse. Aussi pb de logement, car moins de moyens le plus svt pour avoir un logement adéquat, et enfin pb d'éducation pour leurs enfants, par manque de moyens, et donc risque d'augmentation de la criminalité au pays.
Donc ma question, bien entendu se pose au-delà du fait qu'il faut prévenir ces grossesses de filles-mères. Mais vu qu'on est déjà face à ce fléau (nous connaissons tous au moins une fille-mère au pays), comment gérer la situation déjà existante?

_________________
Mon papayer...Dans un coin de ma cour....Zik-Zikzak

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
TheNeo
Shabbaeur du lac


Inscrit le: 12 May 2008
Messages: 4281
Localisation: Bangos Zomoville

MessagePosté le: Sat Jan 03, 2009 1:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mr Nji
La scène: Un poulet au bord d'une route. Il la traverse.
La question: Pourquoi le poulet a-t-il traversé la route ?

Citation:
>RENÉ DESCARTES : Pour aller de l'autre côté.
>PLATON : Pour son bien. De l'autre côté est le Vrai.
>ARISTOTE : C'est la nature du poulet de traverser les routes.
>KARL MARX : C'était historiquement inévitable.
>CAPITAINE JAMES T. KIRK : Pour aller là où aucun autre poulet n'était allé auparavant.
>HIPPOCRATE : En raison d'un excès de sécrétion de son pancréas.
>MARTIN LUTHER KING JR. : J'ai la vision d'un monde où tous les poulets seraient
libres de traverser la route sans avoir à justifier leur acte.
>MOISE : Et Dieu descendit du paradis et Il dit au poulet : " Tu dois traverser La route". Et
le poulet traversa la route et Dieu vit que cela
était bon.
>RICHARD M. NIXON : Le poulet n'a pas traversé la route, je répète, le
poulet n'a JAMAIS traversé la route.
>NICOLAS MACHIAVEL : L'événement important c'est que le poulet ait traversé
la route. Qui se fiche de savoir pourquoi ? La fin en soi de traverser la
route justifie tout motif quel qu'il soit.
>SIGMUND FREUD : Le fait que vous vous préoccupiez du fait que le poulet ait
traversé la route révèle votre fort sentiment d'insécurité sexuelle latente.
>BILL GATES : Nous venons justement de mettre au point le nouveau Poulet
Office 2003", qui ne se contentera pas seulement de traverser les routes,
mais couvera aussi des oeufs, classera vos dossiers importants, etc...
>BOUDDHA : Poser cette question renie votre propre nature de poulet.
>GALILEE : Et pourtant, il traverse.
>ERIC CANTONA : Le poulet, il est libre le poulet. Les routes, quand il veut
il les traverse.
>CHARLES DE GAULLE : Le poulet a peut-être traversé la route, mais il n'a
pas encore traversé l'autoroute !
>JACQUES CHIRAC : Parce que je n'ai pas encore dissous la route.
>L'EGLISE DE SCIENTOLOGIE : La raison est en vous, mais vous ne le savez pas
encore. Moyennant La modique somme de 10 000 F par séance, plus la location
d'un détecteur de mensonges, une analyse psychologique nous permettra de la
découvrir.
>BILL CLINTON : Je jure sur la constitution qu'il ne s'est rien passé entre
ce poulet et moi.
>EINSTEIN : Le fait que ce soit le poulet qui traverse la route ou que ce
soit la route qui se meuve sous le poulet dépend uniquement de votre
référentiel.
>ZEN : Le poulet peut vainement traverser la route, seul le Maître connaît
le bruit de son ombre derrière le mur.
>JEAN-PIERRE RAFFARIN : Le poulet n'a pas encore traversé la route, mais le
gouvernement y travaille.
>JEAN ALESI : Je ne comprends pas, théoriquement, le poulet il avait le
temps de passer.
>NELSON MONTFORT : J'ai à côté de moi l'extraordinaire poulet qui a réussi
le formidable exploit de traverser cette superbe route: " Why did you cross
the road ? "
" Cot cot !" "eh bien il dit qu'il est extrêmement fier d'avoir réussi ce
challenge, ce défi, cet exploit. C'était une traversée très dure, mais il
s'est accroché, et..."
>RICHARD VIRENQUE : C'était pas un lapin ?
>ORANGINA ROUGE : PASKEEEEEEUUUUUHHHH
>KEN LE SURVIVANT : Peu importe, il ne le sait pas mais il est déjà mort.
>JEAN-CLAUDE VANDAMME : Le poulet la road il la traverse parce qu'il sait
qu'il la traverse, tu vois la route c'est sa vie et sa mort, la route c'est
Dieu c'est tout le potentiel de sa vie, et moi Jean Claude Super Star quand
je me couche dans Timecop quand le truck arrive je pense à la poule et a
Dieu et je fusionne avec tout le potentiel de la life de la road Et ça c'est
beau !
>FOREST GUMP : COURS POULET COURS !!!
>STALINE : le poulet devra être fusillé sur le champ, ainsi que tous les
témoins de la scène et 10 autres personnes prises au hasard, pour n'avoir
pas empêché cet acte subversif
>GEORGE W. BUSH : Le fait que le poulet ait pu traverser cette route en
toute impunité malgré les résolutions de l'ONU représente un affront à la
démocratie, à la liberté, à la justice. Ceci prouve indubitablement que nous
aurions dû déjà bombarder cette route depuis longtemps. Dans le but
d'assurer la paix dans cette région, et pour éviter que les valeurs que nous
défendons ne soient une fois de plus bafouées par ce genre de terrorisme, le
gouvernement des Etats-Unis d'Amérique a décidé d'envoyer 17 porte-avions,
46 destroyers 154 croiseurs, appuyés au sol par 243000 G.I. et dans les airs
par 846 bombardiers, qui auront pour mission au nom de la liberté et de la
démocratie, d'éliminer toute trace de vie dans les poulaillers à 5000 Km à
la ronde, puis de s'assurer par des tirs de missiles biens ciblés, que tout
ce qui ressemble de près ou de loin à un poulailler soit réduit à un tas de
cendres et ne puisse plus défier notre nation par son arrogance. Nous avons
décidé qu'ensuite, ce pays sera généreusement pris en charge par notre
gouvernement, qui rebâtira des poulaillers suivant les normes de sécurité en
vigueur, avec à leur tête, un coq démocratiquement élu par l'ambassadeur des
Etats Unis.
En financement de ces reconstructions, nous nous contenterons du contrôle
total de la production céréalière de la région pendant 30 ans, sachant que
les habitants locaux bénéficieront d'un tarif préférentiel sur une partie de
cette production, en échange de leur totale coopération. Dans ce nouveau
pays de justice, de paix et de liberté, nous pouvons vous assurer que plus
jamais un poulet ne tentera de traverser une route, pour la simple bonne
raison, qu'il n'y aura plus de routes, et que les poulets n'auront plus de
pattes. Que Dieu bénisse l'Amérique.


...A votre avis pourquoi l'a t'il traversé ?!
_________________
AfroGrooves Radio the best Afro Hits Live 24/24
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Nji



Inscrit le: 15 May 2008
Messages: 15134
Localisation: Koundja

MessagePosté le: Sat Jan 03, 2009 2:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mlle Mfiang Owondo pose ici deux questions très pertinentes qui touchent le coeur des préoccupations de notre pays: l'avenir de nos enfants et notre environnement de vie.

J'ai posé dans un message précédent les bases de notre combat, les questions fondamentales que nous nous posons. Les plus importantes sont: quel avenir pour nos enfants; quel travail pour nos soeurs et quelles protections pour les plus faibles?
Le problème des "filles-mères" que j'appellerai simplement mères jeunes se pose avec acquité dans notre pays. Ce sont des adolescentes qui se sont retrouvés le plus souvent par accident enceintes et qui doivent affronter de nombreux démons dont l'abandon des familles, la prise en charge de leur progéniture. Cela est rendu difficile par la stigmatisation de la société aggravée par la crise économique qui ne permet pas de mettre sur pied des structures permettant à ces femmes de réussir à joindre les deux bouts.
pour assister de manière efficace les personnes se trouvant dans ces situations, il faut mettre en place des politiques qui touchent au problème de manière globale. Ceci, à trois niveaux:
1. l'éducation
Prévenir les autres grossesses en refondant l'éducation sexuelle, en mettant à la disposition des femmes des moyens de contracpetion efficaces et peu coûteux.
2. Faciliter l'inclusion sociale
Il a outrageux de constater que lorsqu'une fille tombe enceinte, elle est coupée de l'environnement extérieur: exclusions des cours, cloisonnement dans la famille, répression, stigmatisation, etc.
La peur des représailles pousse souvent ces filles à l'avortement et les pères à fuir leurs responsabilités. Ainsi, nous envisageons changer cette donne en conscientisant les familles camerounaises. Leur faire comprendre que la grossesse n'est pas un malheur et que traiter cette situation d'une autre manière permettra de sauver les deux êtres que sont la mère et le futur bébé.
Ainsi, il sera sous notre régime interdit d'exclure les filles des cours parce qu'elles sont enceintes. Tout résidant au cameroun a droit à la santé et à l'éducation quelleque soit sa situation et sans discrimination.
Ensuite, l'accès de ces femmes, vu leur jeune âge à la santé est aussi promordial. Nous entendons créer le fonds de la jeune enfance qui sera doté des revenus conséquents pour assurer le suivi sanitaire des filles dépourvues de ressources.
Enfin, les responsabilités de nouveau parents nécessitent des revenus. ainsi, il est important de mettre en place un programme de projet générateurs de revenus pour celles qui n'auront plus la capacité de poursuivre des études normales.
De la formation et du soutien par micro crédit seront disponibles. Des équipes du ministère des affaires sociales et du fonds pour l'enfance les assisteront dans ces démarches.
Cela dit, en considérant que le cours normal de l'instruction est privilégié, des mesures seront prises pour faciliter la poursuite séreine des études par les nouveaux parents.
Il ne faut pas aussi oublier les hommes. les futurs pères doivent avoir leur rôle entant que géniteurs et assumer leurs responsabilités. Du point de vue du droit que de l'économie, ceux ci doivent être assistés dans cet objectif.

Voici en bref une partie de la réponse à cette première question.
Nous reviendrons dans les prochaines heures pour présenter nos propositions pour le logement.

_________________
L'homme cherche à être heureux, alors que la société tente vainnement à le rendre bon, NJI.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
soleil



Inscrit le: 14 May 2008
Messages: 1637
Localisation: NEMAUSA

MessagePosté le: Sat Jan 03, 2009 4:03 pm    Sujet du message: Re: La boite à question de NJI Répondre en citant

Nji tu proposes quoi au niveau de la santé?
_________________
Dieu tout puissant!!!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
euryale8
Shabbaeur du lac


Inscrit le: 27 Sep 2008
Messages: 4953
Localisation: marcinelle

MessagePosté le: Sat Jan 03, 2009 6:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et concernant la sécurité?
_________________
On dit que les femmes sont les meilleures gardiennes de la tradition, c'est dans le secret des cuisines que la culture passe de mère en fille, on répète les gestes immuables et on commente les dosages avec elle.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Yahoo Messenger MSN Messenger
schola
Shabbaeur du lac


Inscrit le: 12 May 2008
Messages: 4867

MessagePosté le: Sat Jan 03, 2009 7:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

au pays on a bcq de jeunes chomeurs avc de gros diplomes que propose tu pour eux?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mfiang-Owondo



Inscrit le: 26 May 2008
Messages: 1753
Localisation: Rêve du soleil de Mora...

MessagePosté le: Sat Jan 03, 2009 8:31 pm    Sujet du message: Re: La boite à question de NJI Répondre en citant

soleil a écrit:
Nji tu proposes quoi au niveau de la santé?


Euryale a écrit:
Et concernant la sécurité?


Didonc détaillez même un peu vos question non. Si c'est comme ça que les gens réclament les choses ds la réalité pour le pays, sans même savoir exactement ce qu'ils veulent, on avance pas bcp. Pcq réclamer juste santé, sécurité, éducation etc, c'est le grand vague qui fait semblant de tout dire.
Et là, même moi je peux déjà répondre à vos questions :
santé : il propose la construction des hôpitaux
Sécurité : Il propose de construire plus de prisons.

_________________
Mon papayer...Dans un coin de ma cour....Zik-Zikzak

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
afreaka
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 24 Jun 2008
Messages: 5263
Localisation: los angeles, CA

MessagePosté le: Sat Jan 03, 2009 8:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Nji avant de repondre a ta proposition je voudrais savoir quelles reformes tu compte entreprendre
Sur le plan social Sur le plan politique
Sur le plan economique.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
betson
Petit shabbaeur


Inscrit le: 13 May 2008
Messages: 1175

MessagePosté le: Sat Jan 03, 2009 10:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Me Nji, combien de sous marins lanceur d'engins comptes notre pays ? que comptez vous faire dans ce domaine?

Me Nji ,,nous avons perdu le bec de canard et le sud de notre pays par des traités iniques datant de la première guerre mondiale , que comptez vous faire pour remedier à celà , afin que Bongor , Oyem refassent partie du grand Kamerun?

Me Nji , le Cameroun est la puissance régionale de la CEMAC , pourtant nos compatriotes sont victimes de toutes sortes de vexations et d'humiliation juste du fait de la nature de leur passeport , que comptez vous faire pour ceux là ?


Me Nji , quels projets avez vous pour la sous région ?


Me Nji , l'esclavage existe encore dans certaines parties de notre pays: les serfs de lamibés et les pygmées de la région de Lomié pris en otage par certains bantous et inféodés comme serfs pour des générations , quels sont les détails de votre politique pour y rémédier ? ( échéances , budget stratégie , etc...)



Me Nji , des dérives à tendance dictatoriale vous sont reprochés par certains de vos adversaires , comptez vous modifier la constitution pour limiter le nombre de mandats présidentiels ?
_________________
Il faudrait veiller à ne pas être un parvenu sans culture ou un ambitieux sans esprit.

Le panurgisme c'est préferer se tromper tous ensemble et la peur d'avoir raison tout seul.
Betson.


Dernière édition par betson le Sat Jan 03, 2009 11:08 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Diamond Princess



Inscrit le: 12 May 2008
Messages: 15969

MessagePosté le: Sat Jan 03, 2009 10:40 pm    Sujet du message: Re: La boite à question de NJI Répondre en citant

Nji a écrit:
Posez vos questions à l'équipe de campagne de NJI.
Nous vous répondrons avec le plus de détails possibles, le plus vite possible.
Donnez votre contribution en idées, suggestions, critiques, etc.
NJI.



Bonsoir Nji!


La pauvrété: Quels sont tes projets? Jusqu'ici nous avons été temoins des éches cuisants de toutes les entreprises visant a la combattre. Feras tu aussi usage de la Microfinance?

La malnutrition: Quels sont tes ambitions dans ce domaine?

L'epidemie de Violence: Comment comptes tu assurer la ´securité de la population?

La crise de l'agriculture: notre subsistance dépend du secteur agricole, nous ne pouvonsdonc fermer les yeux sur les difficultés qu’il traverse.Comment compte tu aider les agriculteurs a s’en sortir ?


Merci!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nji



Inscrit le: 15 May 2008
Messages: 15134
Localisation: Koundja

MessagePosté le: Sun Jan 04, 2009 12:28 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir,
Je viens à présent répondre à la deuxième question de Mlle Mfiang Owondo sur les questions de logement.
Nous savons tous comment notre pays est jalonné de bidonvilles dans les grandes et moyennes villes. Comment les travailleurs et fonctionnaires modestes ne peuvent pas financer la construction ou la location de leurs logements dans leurs lieux de service.
Je compte engager dès le début de mon mandat, si je suis élu président une politique énergique en faveur de la ville et de l'assainissement de notre environnement.
Notre politique du logement sera axée sur deux points:

1. La réforme du Crédit Foncier Camerounais.
Le CFC souffre en ce moment de dysfonctionnements criards au niveau de l'attribution des crédits à la construction.
Les réformes concerneront l'attribution indexée des crédits sur les salaires et l'inflation. Ainsi, dès la régularisation d'un fonctionnaire dans la fonction publique, celui ci aura à sa disposition un terrain et une maison qu'il paiera par prélèvement à la source sur son salaire. Un prélèvelement à taux progressif ne pouvant exéder 3% et qui sera à taux zéro pour les 5 premières années.

2. La mise à disposition des mairies et régions des crédits d'investissement.

La politique de décentralisation doit aller au bout. Pour ce faire, nous devons octroyer aux communes et régions des crédits suffisants pour la construction des logements sociaux aux normes environnementales et technologiques de pointe.
Ces logements seront accessibles aux travailleurs su secteur privé ne pouvant pas disposer d'un capital et de garanties suffisantes pour accéder à la propriété.
Ainsi, des loyers modérés seront inscrits dans les grandes villes pour faciliter cette politique.

3. Le financement.

pour financer cette politique, les taxes sur les hotels de luxe, les redevances sur les taxes d'habitation en ville et une partie des prélèvements sur les matériaux de construction seront affectés aux communes et régions qui mettront en oeuvre la politique de la ville.
A terme, les produits financiers des habitations du CFC et des villes pourront servir à l'entretien des bâtiments existant et des autres financeme
nts.
[/size]
_________________
L'homme cherche à être heureux, alors que la société tente vainnement à le rendre bon, NJI.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nji



Inscrit le: 15 May 2008
Messages: 15134
Localisation: Koundja

MessagePosté le: Sun Jan 04, 2009 1:03 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir M Betson,
Je tiens d'abord à vous présenter ici mes compliments et vous avouer mon admiration pour certaines de vos prises de positions honnêtes, et pleines d'enseignements.
pour répondre à votre première question, je vous dirai que je ne sais pas de combien de sous marins nous disposons. Un audit est entrain d'être fait par mes conseillers à la défense et je me permets de vous présenter un mémo provisoire dans les plus berfs délais en attendant la fin de notre projet en ce qui concerne la défense navale.


Citation:
Me Nji ,,nous avons perdu le bec de canard et le sud de notre pays par des traités iniques datant de la première guerre mondiale , que comptez vous faire pour remedier à celà , afin que Bongor , Oyem refassent partie du grand Kamerun?


Ceci est une question qui nous rappelle des souvenirs douloureux. Nosu avons perdu nos familles et notre territoire au profit d'autres pays au Nord comme au Sud.
Cette question a été abordée en 1963 lorsque feu Ahmadou Ahidjo négociait le traité de l'OUA. Il a été convenu, pour la stabilité de l'Afrique déjà bouleversée par des conflits armés de maintenir le statu quo en matière de territoire. Les Etats ont décidé de se baser sur les fondations coloniales te limiter leurs territoires respectifs.
C'est une solution pragmatique qui a évité bien de tourments pour nôtre pays et biend 'autres.
Si je suis élu président, je respecterai cette doctrine et m'engagerait à consolider les liens de solidarité et d'amitié qui lient nos pays de la sous-région.


Me Nji , le Cameroun est la puissance régionale de la CEMAC , pourtant nos compatriotes sont victimes de toutes sortes de vexations et d'humiliation juste du fait de la nature de leur passeport , que comptez vous faire pour ceux là ?

La solution à cette situation est l'accentuation de l'intégration sous-régionale. Nous devons travailler pour pousser le plus possible les politiques communes d'intégration. Il s'agira pour nous de mettre sur pied en coopération avec les pays sous régionaux des échanges culturels entre jeunes, et économiques entre nos opérateurs.
Il est insensé qu'il soit plus facile pour un français d'entrer au Gabon que pour un Camerounais. Nous sommes entrain de mettre sur pied des politiques communes, et nous arriverons. Il faut aussi comprendre que nous ne sommes pas les seuls dans le calcul. Intégrer les autres pays est nécessaire, ce qui rend encore la tâche plus hardue.
Il faudra aussi construire des politiques à l'intérieur du Cameroun pour éviter l'exode dans la sous-région. Créer des richesses et permettre aux camerounais de rester chez nous et de ne sortir qu'exceptionnellement.


Citation:
Me Nji , l'esclavage existe encore dans certaines parties de notre pays: les serfs de lamibés et les pygmées de la région de Lomié pris en otage par certains bantous et inféodés comme serfs pour des générations , quels sont les détails de votre politique pour y rémédier ? ( échéances , budget stratégie , etc...)


Notre pays a ratifié des conventions sur l'interdiction de l'esclavage, sur la protection des peuples autochtones et des minorités. notre constitution est très avancée dans ce domaine. nous reconnaissons la protection des peuples vulnérables et entérinons la charte universelle des droits de l'homme.
pourtant, le problème que vous soulevez persiste dans les régions camerounaises.
pour y remédier, deux axes:

1. La prévention

L'émancipation par l'éducation et la sensibilisation est le premier chantier à engager. Il faudra que nous mettions en oeuvre des politique sproactives pour sortir ces peuples du sous dévéloppement sans nuire à leurs spécificités culturelles. Favoriser l'accès à l'éducation, accentuer la décentralisation et leur permettre grace à l'éco tourisme l'accès à des ressources leur permettant de s'affranchir de l'exploitation.

2. La répression

Mettre sur pied des brigades spéciales anti discrimination et de protection des minorités dans les régions concernées. Il s"agira de traquer les abus et protéger les victimes.
Le code pénal doit être enrichi pour tenir en compte les iunfractions d'exploitation.
Il convient aussi de rappeler que ce n'est pas la seule forme d'exploitation, ce qui ferra l'objet de tout un chapitre dans nos prochaines interventions.

Il n'y a pas d'échéance.
Dès les premiers mois de mon élection, je mettrai sur pied des équipes pour faire un ressencement complet des peuples autochtones. leur inscription dans les registres d'état civil et la valorisation de leur culture sera se mise. Nous allosn créer un centre national d'études sur les peuples autochtones dans nos universités pour mettre en place des politiques viables et durables pour la sauvegarde de leurs cultures
La commission des droits de l'homme sera chargé de faire des rapports annuels sur l'état du droit des monorités et peuples autochtones au cameroun.
Chaque ministère aura une politique dédiée à cette problématique et une partie conséquente des recettes locales d'exploitation forestière et d'éco tourisme sera dédié à la protection directe de ces peuples.


Citation:
Me Nji , des dérives à tendance dictatoriale vous sont reprochés par certains de vos adversaires , comptez vous modifier la constitution pour limiter le nombre de mandats présidentiels ?


L'alternance est le gage principal de démocratie et du respect des droits de l'homme. Je suis convaincu que le pouvoir corrompt et que la limitation des mandats permet de mettre des balises et éviter des dérives. Cela dit, c'est le peuple camerounais qui décidera.
un projet leur sera soumis en ce sens. mais en ce qui me concerne, la limitation des mandats relève du bon sens.

_________________
L'homme cherche à être heureux, alors que la société tente vainnement à le rendre bon, NJI.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nji



Inscrit le: 15 May 2008
Messages: 15134
Localisation: Koundja

MessagePosté le: Sun Jan 04, 2009 1:09 am    Sujet du message: Re: La boite à question de NJI Répondre en citant

soleil a écrit:
Nji tu proposes quoi au niveau de la santé?



Au niveau de la santé:

Mlle Soleil,

Le secteur de la santé est un des nombreux secteurs qui suscitent de la consternation au Cameroun. Les infrastructures sont largement insuffisantes, les médécins décrient leurs conditions de travail, les soins ne sont pas à la portée de tous les camerounais. De ce fait, il m'a semblé qu'il était très important d'envisager une importante réforme de ce secteur afin qu'il puisse répondre aux attentes des camerounais. Dans mon programme détaillé, vous pourrez voir que le budget mis à la disposition du ministère de la santé publique sera conséquent, afin que puissent etre menées à bien, toutes les taches que mon équipe d'experts et moi avons jugées nécessaire d'abattre lors du mandat du prochain président.
1- remettre les infrastructures en état de marche correct
Tout d'abord, il est important que nos infrastructures pré-existantes soient remises en état de marche correct. Il est déplorable de constater l'état dans lequel se trouvent la plupart des hôpitaux publics actuels. Certains parleraient d'un manque de moyens ou alors de mauvaise gestion, dans tous les cas, nous nous devons d'intervenir à tous les niveaux. Ainsi, je propose qu'un audit ait lieu dans tous les établissements de la place, afin que soient établies les responsabilités. Une fois que les équipes auront été reformées, nous mettrons à la disposition des nouveaux directeurs d'hôpitaux les moyens nécessaires pour redonner peau neuves aux hopitaux qu'ils dirigent.
2- La santé partout
Le deuxieme axe d'intervention se situe au niveau de la répartition géographique des hopitaux. Le cameroun compte encore de nombreuses zones isolées où la population n'a pas accès aux soins de base. Il est du devoir de l'état de veiller à ce que cette situation change. Nous allons donc procéder à des affectations et à la création de nouveaux dispensaires afin d'homogéneiser la répartition, en accord avec les concentrations démographiques. Afin d'inciter nos médécins à aller vers le camerounais du cameroun profond, nous instaurerons un systeme de prime et de rétribution qui privilégiera ceux qui auront bien voulu renoncer à la vie citadine pour veiller au bien etre de leurs concitoyens.
3- des médécins qui sont contents de travailler au cameroun
En règle général, nous voudrions que les médécins camerounais soient heureux de travailler au cameroun. Qu'ils s'y trouvent appréciés à leur juste valeur et soient moins tentés de s'exiler. Pour cela, nous allons procéder à une hausse générale des salaires.
4- la santé pour tous.
Un autre problème important est le prix des differents traitements qui ne sont pas à la portée de tous. Ainsi se pose l'éternel problème de la couverture sociale. Tout d'abord, nous allons encourager les grandes sociétés à assurer la couverture de leurs employés et de leurs familles en procédant à des rabattements fiscaux pour toutes celles qui appliqueront une politique en accord avec nos attentes. Nos experts étudient également la possibilité de la mise en place d'une sécurité sociale nationale. Les frais engendrés pourraient être énormes d'où l'impossibilité certaine de prendre en charge totalement la population. Cependant, l'état camerounais devrait etre en mesure de couvrir une bonne partie des dépenses liées à la santé. Les familles les plus démunies devraient également etre en mesure de disposer d'une aide spéciale. Si les camerounais sont malades, le cameroun aussi est malade donc il sera de mon devoir en tant que président, de veiller à la santé pour tous.
5. réviser les modalités d’accès aux écoles de médecine
Le privé et le public doivent se conjuguer pour accentuer le recherche dans le domaine de la médécine. La libéralisation de la formation et les contrôles permettront le professionnalisme des écoles et des praticiens.
Ci haut sont détaillés certains des points sur lesquels nous allons pencher. La liste n'est pas exhaustive, et je vous invite à consulter mon programme détaillé, une fois que je l'aurai mis à votre disposition. En espérant avoir répondu à vos attentes,

Cordialement
Nji

_________________
L'homme cherche à être heureux, alors que la société tente vainnement à le rendre bon, NJI.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nji



Inscrit le: 15 May 2008
Messages: 15134
Localisation: Koundja

MessagePosté le: Sun Jan 04, 2009 1:15 am    Sujet du message: Répondre en citant


Chère madame Euryale,

Comme vous l'a souligné madame Mfiang, le terme sécurité est relativement vaste. On pourrait parler de sécurité nationale, face à des aggressions étrangères, ou alors de la sécurité du citoyen, qui est de plus en plus mise à mal ces derniers temps, avec la prolifération des bandits et aggresseurs qui sèment la terreur dans nos villes. Je suppose que nous rentrons dans ce dernier cadre et je vais m'efforcer de vous faire part de la politique que je compte mettre en oeuvre.
Tout d'abord interrogeons nous sur les raisons qui justifient la montée en flèche des aggressions. Les justifications les plus évidentes sont la pauvreté qui incitent les gens à s'en prendre à leurs concitoyens pour les délester de leurs biens. De façon plus pragmatique, nous pouvons pointer du doigt la police et la gendarmerie qui ne remplissent pas toujours bien leur role, leur lenteur dans la réactivité. Pour rémédier à cette situation, nous allons doter notre police de moyens qui jusqu'à lors lui avaient fait défaut. Un budget conséquent devra être mis en place, afin que les commissariats soient enfin tous dotés de véhicules suffisants pour assurer la mobilité des éléments. Un numéro spécial gratuit à partir de tous les opérateurs devra être mis en place afin que tous les citoyens puissent etre en mesure de faire appel rapidement aux forces de l'ordre. Nous allons également encourager l'efficacité en primant les commissariats des arrondissements ou on recensera le moins d'aggression.
La circulation des armes doit etre soumise à des règles plus strictes que ce qu'il en est actuellement. Le cameroun n'est pas les états unis et le port des armes ne saurait etre légalisé. Je propose donc que les conditions d'obtention d'armes à feu soient durcies et qu'une guerre sans merci soit livrée aux differents lobbies qui nous inondent d'armes. Il y'a dix ans, on se faisait aggresser au couteau. De nos jours, il devient courant d'etre sous la menace d'une arme. Cela ne peut perdurer.
D'autre part, je pense qu'il est indispensable de remettre sur pied une structure telle que le commandement opérationnel. Les effets dissuasifs sur les aggresseurs s'étaient bien fait ressentir malgré les dérives. Il pourrait s'agir d'un outil très intéressant mais en veillant toutefois à ce que le cadre reste légal et juste. Je prone donc la remise sur pied d'une structure ressemblant, sans toutefois procéder à une concentration des pouvoirs qui a engendré certains drames sous l'ancien commandement opérationnel.
Nous ne devons cependant pas oublier l'aspect préventif et gardons en mémoire que le meilleur moyen de combattre cette insécurité reste tout de meme d'améliorer la situation sociale des camerounais.

Ayant déjà publié d’ouvrages de référence sur la sécurité humaine, il convient de rappeler ici que la sécurité ne doit se conjuguer qu’avec la responsabilisation des populations et le respect de leurs droits. Car si la sécurité de l’Etat dépend des moyens mis en preuve par l’état pour l’assurer au niveau des infrastructures, elle dépend aussi de ce que l’Etat fait pour garantir les intérêts des citoyens et leurs droits.
Cordialement
Nji

_________________
L'homme cherche à être heureux, alors que la société tente vainnement à le rendre bon, NJI.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mfiang-Owondo



Inscrit le: 26 May 2008
Messages: 1753
Localisation: Rêve du soleil de Mora...

MessagePosté le: Sun Jan 04, 2009 12:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu et continue de lire toutes vos propositions avec grand intérêt. Mais une question me taraude l'esprit à chaque fois : comment allez-vous financer tous ces projets? Où allez-vous trouver l'argent?

Déjà, pour commencer, pouvez-vous chacun faire un effort d'estimation de vos projets?

Ensuite, qd on sait à quel point le cameroun est endetté, qd on sait combien le cameroun est tout sauf bankable sur les marchés financiers, quelles sources de financement allez-vous utiliser pour remettre le pays sur les rails? En isolant la crise financière actuelle dont les spécialistes estiment la "fin" pour 2010, alors que nos prochaines élections sont pour 2011, donc hormis les séquelles sur l'économie réelles, tout cela sera derrière nous.
N'oubliez pas que nous, générations d'aujourd'hui, continuons de subir le service de la dette (juste les intérêts, même pas le principal) des dettes négociées ds les années 80. Ce qui veut dire que nos petits enfants st déjà endettés. Et vu l'état du pays aujourd'hui, le fait que nous ne sommes pas solvables, ne nous reste plus que l'endettement privé comme le "club de paris" par exple, ou encore continuer de frapper aux portes du fmi ou de la BM, mais à chaque fois, à des conditions épouvantables qui plombent encore plus l'avenir du pays et hypothèquent le devenir des futures générations.

Alors chers candidats, comment comptez-vous financer vos si beaux projets, sans enfoncer encore plus le pays? Quelles moyens différents de ceux utilisés par le gouvernement actuel comptez-vous mettre en oeuvre?
Merci

_________________
Mon papayer...Dans un coin de ma cour....Zik-Zikzak

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mfiang-Owondo



Inscrit le: 26 May 2008
Messages: 1753
Localisation: Rêve du soleil de Mora...

MessagePosté le: Sun Jan 04, 2009 12:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Petite question "personnelle" :

Imaginons que vous vous retrouviez avec plusieurs cousins, nièces, frères, voire oncles et tantes tous très expérimentés et bien diplômés, mais malheureusement au chômage. Il se trouve que plusieurs postes correspondant à leur qualifications viennent de se libérer ds la haute administration camerounaise et ds les ambassades camerounaises de pays developpés. Alors tous ces parents vous harcèlent pour que vous les "placiez" à ces postes très intéressants dont ils ont par ailleurs toutes les compétences requises. Que faites-vous et pouquoi?

1- vous leur demandez de postulez officiellement comme tout le monde en envoyant leur candidature auprès des services concernés, sachant qu'ils se retrouveront ainsi en concurrence avec d'autres personnes toutes aussi qualifiées, et vu que ces parents n'ont pas forcément le même nom que vous, le lien de parenté risque de ne pas être détecté lors de l'étude du dossier et ils risqueront donc de ne pas avoir le job.

2- Vous intervenez directement et brisez toutes les barrières pour les installer par forcing à ces postes, malgré les protestations du pays tout entier, ou alors en muselant la presse pour qu'elle ne révèle pas le soi-disant scandale. Ou si cela est révélé, vous défendez en arguant que vos parents sont tout à fait compétents

3- Vous leur demandez de postulez comme tout le monde, par la voie normale. Puis derrière, vous passez des coups de fil discrets mais fermes pour imposer leur candidature.


Question subsidiare : Pouvez-vous nous faire une déclaration détaillée de votre patrimoine?
Merci

_________________
Mon papayer...Dans un coin de ma cour....Zik-Zikzak

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nji



Inscrit le: 15 May 2008
Messages: 15134
Localisation: Koundja

MessagePosté le: Sun Jan 04, 2009 12:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Biya a écrit:
Pour traverser cette mauvaise passe, nous ne sommes pas sans moyens. Nous devons à tout prix utiliser au mieux les ressources de notre budget d’investissement public et les fonds provenant de l’annulation de la dette, dont le taux de consommation reste trop bas. Nous devons aussi convaincre les banques de pratiquer une politique de crédit moins timide, en leur donnant éventuellement des garanties.


CE sont les paroles de Paul biya lors de son discours à la Nation.
Il ne manque pas de ressources pour financer les projets, mais il faut réorienter les ressources disponibles, réduire le train de vie de l'Etat et investir également.
Je vous présenterai, lors de notre prochain rassemblement des évaluation chiffrées de nos politiques, qu'elles soient économiques, agricoles, sportives ou sociales.

_________________
L'homme cherche à être heureux, alors que la société tente vainnement à le rendre bon, NJI.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mfiang-Owondo



Inscrit le: 26 May 2008
Messages: 1753
Localisation: Rêve du soleil de Mora...

MessagePosté le: Sun Jan 04, 2009 12:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Question pour le candidat Nji :

Pouvez-vous ENFIN répondre des attaques de dictature qui sont faites à votre encontre? Pouvez-vous notamment expliquez votre attitude et votre décision dans ce post
http://www.bonaberi.com/forum/viewtopic.php?t=1846

Sommes-nous à même de croire que votre éventuelle élection constituerait une sérieuse menance pour le peu de démocratie que nous avons dans le pays? La presse a t-elle des raisons de craindre pour sa liberté d'expression si jamais vous êtes élu et que les médias ne disent pas tjrs ce que vous voulez entendre?

_________________
Mon papayer...Dans un coin de ma cour....Zik-Zikzak

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mfiang-Owondo



Inscrit le: 26 May 2008
Messages: 1753
Localisation: Rêve du soleil de Mora...

MessagePosté le: Sun Jan 04, 2009 12:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Nji a écrit:
Biya a écrit:
Pour traverser cette mauvaise passe, nous ne sommes pas sans moyens. Nous devons à tout prix utiliser au mieux les ressources de notre budget d’investissement public et les fonds provenant de l’annulation de la dette, dont le taux de consommation reste trop bas. Nous devons aussi convaincre les banques de pratiquer une politique de crédit moins timide, en leur donnant éventuellement des garanties.


CE sont les paroles de Paul biya lors de son discours à la Nation.
Il ne manque pas de ressources pour financer les projets, mais il faut réorienter les ressources disponibles, réduire le train de vie de l'Etat et investir également.
Je vous présenterai, lors de notre prochain rassemblement des évaluation chiffrées de nos politiques, qu'elles soient économiques, agricoles, sportives ou sociales.

Candidat Nji, il s'agit là du discours d'un politicien au pouvoir. j'ose croire que vous êtes assez malin pour ne pas prendre pour argent comptant tout ce qui se dit. toute personne avertie sait bien que la Cameroun est loin d'être bankable, et que le gouvernement camerounais ne dispose pas du tout, à l'heure actuelle, de ressources suffisante pour amorcer un réel cap de développement. Les fonds PPTE et autres sont très fragmentaires et nous réduisent à ne penser qu'en terme de micro-projets. or vous, comme les autres candidats, vous voyez grands, vous voyez des infrastructures macro-économiques. Alors ma question reste, comment les finance t-on quand des pays comme la France commencent eux-même à avoir du mal à se financer malgré de très bonnes notations pays?
_________________
Mon papayer...Dans un coin de ma cour....Zik-Zikzak

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Bonaberi.com Index du Forum -> Les Présidentielles de Béri Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site
Votre publicité ici ?