Bonaberi.com Publicité
Forum Bonaberi.com
Le Cameroun comme si vous y étiez
FAQFAQ RechercherRechercher Liste des MembresListe des Membres Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs S'enregistrerS'enregistrer
ProfilProfil Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés ConnexionConnexion
Le fils du diable (2nd extrait)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Bonaberi.com Index du Forum -> Espace poésie et Littérature
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
H.T
Tuoriste


Inscrit le: 26 Dec 2008
Messages: 30

MessagePosté le: Fri Aug 26, 2011 8:33 pm    Sujet du message: Le fils du diable (2nd extrait) Répondre en citant

Bonjour à tous,

je viens d'achever mon tout premier roman intitule LE FILS DU DIABLE. qui est desormais disponible sur www.editions93.com


Tout commence en ce jour premier à partir duquel l’éternel créa le monde en six jours. Puis au septième, las de se reposer, il dit : « que le diable soit ! » Et le diable fût. C’est le premier don du créateur à sa créature : Le seul qui compte. Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique pour le sauver. Auparavant il a pris soin d’y précipiter la racaille céleste. Aurait-il eu besoin de sacrifier son fils, son unique fils, s’il avait été vidé sa poubelle ailleurs ?


Lucifer, étoile du matin, comme tu as terni ! Expulsé du paradis par un coup de pied de Dieu dans son angélique derrière, Lucifer chute vers la terre.
Une chute libre vers la Terre à une vitesse cent fois celle de la lumière. Au premier quart de la distance parcourue, l’étoile du matin a perdu ses ailes et son auréole. Un autre quart plus tard, il a perdu sa robe blanche. Il est tout nu. A des hauteurs mirifiques du niveau de mer, le rebelle fait brasse tout nu dans les airs. Encore un quart, le voici projeté dans la catégorie des onguligrades poilus fortement membrés. Son phallus érectus lui servant d’éperon pour fendre l’air, sa vitesse de chute double. En un clin d’œil, le voici ayant presque couvert le dernier quart et s’apprêtant à entrer en contacte avec la rigide consistance du plancher des vaches. Ô Seigneur ! (Pardon, aurais-je dû dire : ô diable ! ?) Son crâne va exploser. Que non ! Au tout dernier moment paraissent ses cornes si célèbres. La terre s’ouvre sous leurs pointes acérées. La chute continue, moins rapide. La Terre n’est pas l’air ; ni l’ange le démon. Il traverse les couches successives de l’écorce terrestre assez lentement pour se couvrir le poil d’une teinte noire définitive. Le voici dans son nouveau royaume : la Terre.
Nageant dans le magma, il commence l’organisation de son règne. Règne qui s’étendra à tout ce que le monde compte d’être vivants et morts ; animés et inanimés ; Organiques et minérales.
Un père ne donne pas à ses enfants des pierres s’ils lui demandent du pain, ni un serpent en lieu et place d’un poisson. Qui donc Lui a demandé le diable ?


Bientôt viendra la fin du monde. La fin du monde et le jugement dernier. Divin jugement qui provoque des sueurs froides au sein même du royaume des flammes. Le diable a besoin d’un plan de bataille. Contrer impérativement la manœuvre divine visant sa destruction. Il bat le rappel de ses lieutenants, démoniaques par excellence. De tous les hommes morts qui de leurs vivants l’ont servi. Ainsi que de ceux vivants qui le servent. Rapide revue de troupe : salut Asmodée, ça baigne ? Astaroth ! Comment tu vas ? Tiens, Barthélémy Paul ! Qu’est ce que tu fiches là toi ? wèèèèh Barthélemy, comment tu peux nous faire les choses comme ça ? Quand le type-là arrivait à étoudi, au palais présidentiel, les gens sont sortis nombreux dans les rues et ils chantaient : Paul Biya ! Paul Biya ! Notre président, père de la nation, Paul Biya toujours chaud gard. Nous voilà alors aujourd’hui, il est toujours chaud gars, et nous sommes toujours aussi pauvres.
_________________
http://www.editions93.com/auteurs/herve_tadie.html


Dernière édition par H.T le Wed Oct 26, 2011 3:02 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
L'integree



Inscrit le: 13 May 2008
Messages: 13435

MessagePosté le: Fri Aug 26, 2011 9:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Mais vraiment, vous etes intelligents et inspires dans ce dehors hein
Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
_________________
If you didn't hear it with your own ears or see it with your own eyes,don't invent it with your small mind and share it with your big mouth.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
L'integree



Inscrit le: 13 May 2008
Messages: 13435

MessagePosté le: Fri Aug 26, 2011 9:39 pm    Sujet du message: Re: LE FILS DU DIABLE (2nd extrait) Répondre en citant

H.T a écrit:
Tout commence en ce jour premier à partir duquel l’éternel créa le monde en six jours. Puis au septième, las de se reposer, il dit : « que le diable soit ! » Et le diable fût. C’est le premier don du créateur à sa créature : Le seul qui compte. Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique pour le sauver. Auparavant il a pris soin d’y précipiter la racaille céleste. Aurait-il eu besoin de sacrifier son fils, son unique fils, s’il avait été vidé sa poubelle ailleurs ? .


LaughingLaughingLaughingLaughingLaughing


Lucifer, étoile du matin, comme tu as terni ! Expulsé du paradis par un coup de pied de Dieu dans son angélique derrière, Lucifer chute vers la terre.
Une chute libre vers la Terre à une vitesse cent fois celle de la lumière. Au premier quart de la distance parcourue, l’étoile du matin a perdu ses ailes et son auréole. Un autre quart plus tard, il a perdu sa robe blanche. Il est tout nu. A des hauteurs mirifiques du niveau de mer, le rebelle fait brasse tout nu dans les airs. Encore un quart, le voici projeté dans la catégorie des onguligrades poilus fortement membrés. Son phallus érectus lui servant d’éperon pour fendre l’air, sa vitesse de chute double. En un clin d’œil, le voici ayant presque couvert le dernier quart et s’apprêtant à entrer en contacte avec la rigide consistance du plancher des vaches. Ô Seigneur ! (Pardon, aurais-je dû dire : ô diable ! ?) Son crâne va exploser. Que non ! Au tout dernier moment paraissent ses cornes si célèbres. La terre s’ouvre sous leurs pointes acérées. La chute continue, moins rapide. La Terre n’est pas l’air ; ni l’ange le démon. Il traverse les couches successives de l’écorce terrestre assez lentement pour se couvrir le poil d’une teinte noire définitive. Le voici dans son nouveau royaume : la Terre.
Nageant dans le magma, il commence l’organisation de son règne. Règne qui s’étendra à tout ce que le monde compte d’être vivants et morts ; animés et inanimés ; Organiques et minérales.
Un père ne donne pas à ses enfants des pierres s’ils lui demandent du pain, ni un serpent en lieu et place d’un poisson. Qui donc Lui a demandé le diable ?


Bientôt viendra la fin du monde. La fin du monde et le jugement dernier. Divin jugement qui provoque des sueurs froides au sein même du royaume des flammes. Le diable a besoin d’un plan de bataille. Contrer impérativement la manœuvre divine visant sa destruction. Il bat le rappel de ses lieutenants, démoniaques par excellence. De tous les hommes morts qui de leurs vivants l’ont servi. Ainsi que de ceux vivants qui le servent. Rapide revue de troupe : salut Asmodée, ça baigne ? Astaroth ! Comment tu vas ? Tiens, Barthélémy Paul ! Qu’est ce que tu fiches là toi ? wèèèèh Barthélemy, comment tu peux nous faire les choses comme ça ? Quand le type-là arrivait à étoudi, au palais présidentiel, les gens sont sortis nombreux dans les rues et ils chantaient : Paul Biya ! Paul Biya ! Notre président, père de la nation, Paul Biya toujours chaud gard. Nous voilà alors aujourd’hui, il est toujours chaud gars, et nous sommes toujours aussi pauvres.[/quote] Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
_________________
If you didn't hear it with your own ears or see it with your own eyes,don't invent it with your small mind and share it with your big mouth.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
H.T
Tuoriste


Inscrit le: 26 Dec 2008
Messages: 30

MessagePosté le: Tue Aug 30, 2011 6:14 pm    Sujet du message: Merci Répondre en citant

Merci d'apprecier mon travail. on fait comme on peut n'est ce pas.
_________________
http://www.editions93.com/auteurs/herve_tadie.html
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Diamond Princess



Inscrit le: 12 May 2008
Messages: 15969

MessagePosté le: Mon Sep 12, 2011 1:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Une Perle Laughing
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
H.T
Tuoriste


Inscrit le: 26 Dec 2008
Messages: 30

MessagePosté le: Wed Sep 14, 2011 1:57 pm    Sujet du message: Merci Répondre en citant

ca me va droit au coeur.
_________________
http://www.editions93.com/auteurs/herve_tadie.html
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Bonaberi.com Index du Forum -> Espace poésie et Littérature Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site
Votre publicité ici ?