Bonaberi.com Publicité
Forum Bonaberi.com
Le Cameroun comme si vous y étiez
FAQFAQ RechercherRechercher Liste des MembresListe des Membres Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs S'enregistrerS'enregistrer
ProfilProfil Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés ConnexionConnexion
Justice traditionnelle: limites et opportunités.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Bonaberi.com Index du Forum -> Vie Etudiante et monde du travail
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Nji



Inscrit le: 15 May 2008
Messages: 15134
Localisation: Koundja

MessagePosté le: Mon Aug 10, 2009 6:30 pm    Sujet du message: Justice traditionnelle: limites et opportunités. Répondre en citant

Bonjour à tous,
Je fais actuellement une recherche empirique sur les formes d'accès à la justice des communautés. il s'agit en effet de comprendre comment les sociétés s'organisent pour arbitrer les différends en utilisant d'autres moyens que la justice étatique. Comment cela fonctionne et comment l'Etat agit (entant que soutien ou obstacle à cet essor), et l'apport des internationaux.
S'il y a des bérinautes qui en savent quelque chose, faites moi signe en me donnant si possible les ressources adéquates.
S'il y a des bérinautes qui ont une opinion sur l'importance de la justice traditionnelle, qu'ils ne se privent pas non plus d'intervenir pour donner les limites et opportunités de ces systèmes.
Merci.

_________________
L'homme cherche à être heureux, alors que la société tente vainnement à le rendre bon, NJI.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
salsa
Shabbaeur du lac


Inscrit le: 12 May 2008
Messages: 3106
Localisation: www.lesafrolatines.com

MessagePosté le: Thu Aug 13, 2009 4:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour ne pas faire un orphelin Very Happy
je cherche encore comment expliquer le truc car, j'ai bien peur que je confonde la justice traditionnelle et la prise des décisions par une seule personne dans la famille car tel est mon cas, seul mon grand père pouvait décider de tout, du mariage, de la rupture d'un contrat... de la sanction d'un cambrioleur près de la maison etc...
_________________
N'oublie pas ton sourire, car il fera plaisir à ceux que tu aimes, et emmerdera ceux qui te détestent.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nji



Inscrit le: 15 May 2008
Messages: 15134
Localisation: Koundja

MessagePosté le: Thu Aug 13, 2009 4:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Salsa, je savais que tu étais la maman des orphelins.
Bon, ton post est très évocateur de notre conception de la justice traditionnelle dite "non moderne" ou "informelle".
Cela dit, je voudrais juste savoir si, le comportement de ton grand père a une source légale, qu'elle soit coutumière ou législative.
Si l'Etat lui apportait son soutien, s'il était privilégié dans la société pour régler les conflits dont tu fais allusion?
Merci encore hein.

_________________
L'homme cherche à être heureux, alors que la société tente vainnement à le rendre bon, NJI.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
salsa
Shabbaeur du lac


Inscrit le: 12 May 2008
Messages: 3106
Localisation: www.lesafrolatines.com

MessagePosté le: Mon Aug 17, 2009 6:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je pense qu'il n'avait aucun rapport avec les autorités publiques, mais on le respectait beaucoup et on avait l'impression qu'il détenait le pouvoir et la sagesse. C'était un très grand monsieur très mince qui portait tout le temps la tenue traditionnelle (le pagne en velours noir, la chemise blanche et le chapeau traditionnel des duala). Moi j"avais trop peur de lui et je me souviens même l'avoir vu dire un jour au village: " tel a commis quelque chose d'irréparable fouettez-le et on le fouettait. Il tenait tjrs un bâton yeuuuuch ce bâton hummm kai walai me faisait trembler
On l'appelait tous tétè (ce qui veut dire grand tout puissant... je l'ai tjrs appelé coe ça, même nos parents amis et employés Shocked mais on ne prosternait pas, on n'avait aucun rite pour le voir ni le saluer, par contre il restait le grand sage)

Dans toutes les cérémonies de mariage, c'est à lui qu'on s'adressait et c'est lui qui parlait son bâton à la main, moi je guettait tjrs derrière la jupe de ma mère heinnnn. mais peut être qu'il avait un rôle lié avec les autorités mais que je ne connaissais pas bro, il me faisait trp peur... et dire que tous les enfants de la famille en gardent un très bon souvenir de la maison du gd père sauf moi Crying or Very sad

J'ai souvenir d'un de mes oncles qui tapait sur sa femme et mon gd père est arrivé, l'oncle s'est confondu en excuse s'est presque mis à genoux devant le gd père car il avait interdit à ses enfants de frapper leur femme. Il ne voulait pas de violence dans la famille ni chez les personnes qui travaillaient pour lui. Il possédait une méga plantation de cacao, ou de café je ne sais plus moi j'entendais seulement les échos de la plantation je n'allais pas chez lui même comme j'adorais ma gd mère. Ils venaient quand ma gd mère et lui passer des jours à la maison mais je discutait avec ma gd mère que j'admirais beaucoup.

Peut être qu'il y a des cas similaires dans d'autres familles et que ces cas rentrent plus dans le cas de ton étude. Embarassed
_________________
N'oublie pas ton sourire, car il fera plaisir à ceux que tu aimes, et emmerdera ceux qui te détestent.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nji



Inscrit le: 15 May 2008
Messages: 15134
Localisation: Koundja

MessagePosté le: Mon Aug 17, 2009 6:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Très intéressante ton histoire Salsa. Ce que je voudrais savoir maintenant c'est si son autorité a un jour heurté celle de l'administration. SI un jour, quelqu'un qui n'était pas d'accord est allé porter plainte, ou n'a pas respecté un de ses "jugements".
Aussi, j'aimerais savoir ce que tu entends par "famille". Est-elle très grande, du genre à occuper toute un village? Pourrait-on comparer ton grand père à une sorte de chef de quartier ou de village (du point de vue nombre de personnes sous son autorité)?
Merci

_________________
L'homme cherche à être heureux, alors que la société tente vainnement à le rendre bon, NJI.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
salsa
Shabbaeur du lac


Inscrit le: 12 May 2008
Messages: 3106
Localisation: www.lesafrolatines.com

MessagePosté le: Tue Aug 18, 2009 8:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Nji a écrit:
Très intéressante ton histoire Salsa. Ce que je voudrais savoir maintenant c'est si son autorité a un jour heurté celle de l'administration. SI un jour, quelqu'un qui n'était pas d'accord est allé porter plainte, ou n'a pas respecté un de ses "jugements". Non, je ne pense pas, tout le monde avait l'ai d'être en accord avec "ses jugements" petite anecdote, un copain bérinaute devenu presque frère aujoud'hui était chez moi avec sa maman, et comme j'aime jurer au nom de mon père oui oui je suis folle... elle crie éyeuuuu... tu connais untel ...à tel endroit? je lui dit c'est mon oncle elle continue ... je lui dit c'est mon gd père yiiiiii, je tremblais oooooh et j'entends Omega puisque c'est lui...qui dit à sa maman, c'est lààààà qd j'étais petit là? yiiiiiiiiiiiiiiii, c'est fou qd j'évoque son nom, ça me fait un truc là.... Je pensais qu'il était immortel.

Aussi, j'aimerais savoir ce que tu entends par "famille". Est-elle très grande, du genre à occuper toute un village? La famille s'étendait au-delà de la famille de sang, ( il n'était pas le chef du village, ...il n'habitait pas le village mais avait une maison ou on se retrouvait quasi toutes les fins de semaine) dans la ville qu'il habitait j'ose même pas donner le nom de la ville car même Mounasawa semble s'y retrouver via ses parents hummmm... il avait la même autorité, pourtant je pense que c'était un chef lieu de quelque chose... Pourrait-on comparer ton grand père à une sorte de chef de quartier ou de village (du point de vue nombre de personnes sous son autorité)? Je pense qu'il était assimilé à un chef du village et du fait de son statut d'aîné, il était respecté de tout le monde, en fait beaucoup d'enfants étaient orphelins de parents, il avait beaucoup voyagé, parlait allemand, était cultivé etc... et dans la maison, de gd père, on retrouvait des enfants de toute origine ethnique. (la plupart des enfants sont encore dans la famille comme nos frères et pas de mariage entre nous.
Merci

Voilà mon ami mais je pense que il y a mieux pour ton travail..; Embarassed
_________________
N'oublie pas ton sourire, car il fera plaisir à ceux que tu aimes, et emmerdera ceux qui te détestent.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Elan D'Anjou De PimPim



Inscrit le: 12 May 2008
Messages: 10711
Localisation: Dans le Nchoutou

MessagePosté le: Fri Nov 20, 2009 6:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Gars en droit camerounais, tu trouveras beaucoup de réponse à tes questions, car le droit coutumier est reconnu au Camer.

Bon après, tu peux aussi voir les sytem de common law.


Dutty Yeah !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Bonaberi.com Index du Forum -> Vie Etudiante et monde du travail Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site
Votre publicité ici ?