Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > News
Coopération: Le brésil accessible sans visa
(03/12/2004)
Première conséquence de la réouverture de l’ambassade du Brésil au Cameroun.Le gouvernement brésilien a décidé de supprimer l’exigence de visa, pour tout ressortissant camerounais détenteur d’un passeport diplomatique ou de service
Par Redaction
Coopération: Yaoundé-Rio, sans visa


Première conséquence de la réouverture de l’ambassade du Brésil au Cameroun.
Le gouvernement brésilien a décidé de supprimer l’exigence de visa, pour tout ressortissant camerounais détenteur d’un passeport diplomatique ou de service…. A l’allure où vont les choses, la destination Brésil pourrait constituer, dans les prochains jours, l’une des plus fréquentées de la communauté camerounaise. Après plus de cinq années de ralentissement, les échanges diplomatiques entre les deux pays sont en effet en train d’être réchauffés. En tout cas, c’est ce qu’a annoncé hier le directeur des Affaires Amérique et Caraïbes du ministère des Relations extérieures (Minrex), Pierre Ndjengue, qui donnait un point de presse à la Maison de la communication de Yaoundé. Ce jeudi, 02 décembre, une délégation brésilienne conduite par le directeur Afrique du ministère brésilien des Affaires étrangères, Marie Elisa Teofilo de Luna, a ainsi atterri, en fin d’après-midi, à l’aéroport international de Nsimalen. Parmi ses principales missions en terre camerounaise, la réouverture «dans les brefs délais» de l’ambassade du Brésil au Cameroun.

Pour des raisons économiques diverses, a-t-on appris au cours de cette rencontre avec la presse, le gouvernement du Brésil avait en effet décidé de mettre certaines de ses relations internationales, dont celles avec le Cameroun, en veilleuse. C’est dans cette logique que survint, en mai 1999, la fermeture de la représentation diplomatique brésilienne à Yaoundé. Cinq ans plus tard, cette espèce de repliement semble donc avoir fait long feu. Hormis la réouverture de l’Ambassade, cette réactivation des relations camerouno-brésiliennes sera par ailleurs marquée par celle des accords-cadres de coopération technique et commerciale, qui existaient déjà, à l’époque, entre les deux pays. La Commission mixte chargée de mettre en œuvre ces accords ne s’est plus réunie depuis sa première session en novembre 1986 ! Il est également question, à court terme, de relancer ses travaux et, surtout, de discuter de l’agenda de la seconde session, qui devrait se tenir à Brasilia à une date qui reste à déterminer.

Ce vendredi, 03 décembre 2004, le programme de la visite de la délégation brésilienne prévoit une descente au quartier Bastos de Yaoundé, où il sera question d’inspecter quelques résidences susceptibles d’abriter l’ambassade brésilienne. A côté, Marie Elisa Teofilo de Luna et ses accompagnateurs prévoient d’effectuer un tour à l’Institut de recherche agronomique pour le développement (Irad) de Nkolbisson, ainsi qu’au Centre national des équipements et du machinisme (Ceneema). Avant leur départ prévu ce samedi, 04 décembre, les Brésiliens tiendront une séance de travail avec les représentants camerounais du ministère du Développement industriel et commercial (Mindic). Des indices qui laissent penser qu’un accent particulier sera mis sur les échanges économiques entre les deux pays.

Par Eugène dipanda -Quotidiens mutations



Partager l'article sur Facebook
 
Discussions Discussion: 13 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2014. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site