Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Faits Divers
Yaoundé : Braquage spectaculaire au marché Mokolo
(13/08/2009)
Cameroun: Une boulangerie, un établissement de microfinance et une pharmacie ont été dévalisées hier en plein midi.
Par Brice R. Mbodiam (Quotidien Mutations)
Le marché Mokolo à Yaoundé a été le théâtre de nombreux braquages d'évidents professionnels.
Le marché Mokolo à Yaoundé a été le théâtre de nombreux braquages d'évidents professionnels.
Tout commence à 12h15 mn lorsqu'un client qui n'a rien de suspect pénètre dans les locaux de la Cegefic, un établissement de microfinance situé en plein marché Mokolo. Il est suivi d'un second individu qui, avant de pénétrer dans les locaux, bouscule le vigile en faction : Emmanuel Ndam. Ce dernier n'a même pas eu le temps de réagir que ce second client sort un pistolet et intime l'ordre au vigile de se coucher.

Le gardien s'exécute non sans avoir attiré l'attention de quelques personnes à l'extérieur de la banque, en frappant du poing la porte de l'établissement de microfinance. Un curieux attiré par le bruit occasionné par le vigile constate alors que le personnel de la banque, couché à même le sol, est tenu en respect par deux individus. Il grimpe sur une moto et court au commissariat du 2ème arrondissement, qui est situé à 200 mètres du lieu du braquage, afin d'alerter la police. " [i Ils n'ont pas réagi, puisqu'aucun policier n'est arrivé jusqu'à présent [à 15h, soit 3 heures après la scène]. Nous avons même appelé le 113 et le 117, mais personne n'est arrivé jusqu'ici. Si l'une de ces unités avait réagi, les braqueurs auraient pu être pris en action] ", indique un témoin.

Rapidité

Ce manque de riposte donne alors le champ libre aux deux premiers braqueurs, qui ont été entre-temps suivis par quatre compères dans l'établissement de microfinance, de détrousser tous les employés. " [i Je ne sais pas s'ils ont emporté de l'argent, puisque je n'étais pas derrière [dans les bureaux] quand ils sont allés là-bas. En ce moment, on fait encore la comptabilité pour évaluer ce qui a été emporté comme argent]", confie le vigile.
C'est après être sortis des griffes de ces malfrats qui ont opérés à visages découverts, que les employés de Cegefic constatent que la "Boulangerie pâtisserie des sources" et la "Grande pharmacie lyonnaise", qui partagent le même immeuble, ont également été dévalisées.

Mais la rapidité de l'opération, à peine 20 minutes, incite à penser que le groupe de dix braqueurs a effectué une division du travail, afin de pouvoir opérer dans les trois structures de manière simultanée. Convaincu que c'est par la pharmacie que tout a commencé, Dieudonné Ngono Engama, le vigile de cette structure explique : " Trois clients sont entrés dans la pharmacie. Pendant que l'un d'entre eux faisait semblant de demander un produit, celui qui était à côté de moi a sorti un pistolet en demandant à tout le monde de se coucher. Les deux autres ont également sorti des pistolets. Celui qui était au comptoir a frappé un client rencontré dans la pharmacie avec son pistolet à la mâchoire, et le sang s'est mis à couler. Ce dernier a ensuite sauté derrière le comptoir et vidé la caisse. Ils ont également pris tout ce que nous avions sur nous avant de sortir ".

Le même scénario s'est produit à la boulangerie des sources, située juste à côté de la pharmacie. Ici, un impact de balle est visible sur le plafond, puisque, confirme un témoin, "ils ont tiré en l'air". Avant de vider la caisse et les poches des employés. Les malfrats entrent alors dans le quartier au petit trop, et s'échappent sans la moindre résistance. Normal, puisque les éternels embouteillages sur la route de Mokolo auraient pu empêcher leur progression s'ils étaient dans un véhicule. Aux environs de 15h, deux gendarmes de la brigade de Madagascar sont descendus sur les lieux pour des besoins d'enquête. Plus de 3 heures après le départ des malfrats. Les policiers du 2ème arrondissement d'â coté, eux, étaient toujours invisibles sur les lieux du braquage.


Source: Quotidien Mutations


Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
braquage  marché mokolo  yaoundé  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 7 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2014. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site