Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Société
Pourquoi la vente de pangolin est interdite
(14/10/2016)
Jusqu’à présent, la vente de ce petit mammifère à écailles était réglementée mais bien légale.
Par Rédaction:Yvette MBASSI-BIKELE (cameroon-tribune.cm)
Le pangolin, petit mammifère à écailles bien connu des gargotières et de tous les amateurs de gibier, est menacé d'extinction par le braconnage. Le 28 septembre dernier, il a obtenu la protection de la Convention internationale sur le commerce d'espèces sauvages menacées d'extinction (Cites) réunie à Johannesburg dans le cadre de la 17e conférence des parties.

À l'issue d'un vote, les huit espèces asiatiques et africaines connues du pangolin ont été inscrites à l'annexe I de la Cites, qui interdit le commerce des espèces menacées.
Cette décision a été saluée comme une grande victoire par les défenseurs de la faune déplorant le commerce jusqu'à présent légal, mais réglementé de ce mammifère.

«C'est un immense succès et une rare bonne nouvelle pour l'une des espèces les plus menacées au monde. Cela met fin aux questions autour de la légalité du commerce, cela va rendre le trafic des criminels plus difficile», s'est réjouie Ginette Hemley, la chef de la délégation de l'organisation mondiale de protection de la nature WWF, en appelant les 182 États-membres de la convention à «faire appliquer rapidement la décision». «D'ici dix ans, tous les pangolins pourraient être rayés de la carte», avait prévenu la délégation du Nigeria qui soumettait cette résolution au vote de la Cites.


Jusque-là dans l'ombre d'autres victimes menacées par le braconnage comme les éléphants ou les rhinocéros, les pangolins sont actuellement victimes d'un véritable massacre.

Selon les spécialistes, plus d'un million d'entre eux ont fait l'objet d'un trafic au cours des dix dernières années. Leur chair délicate, mais aussi leurs os et organes sont très prisés des gourmets de différents pays. Selon les défenseurs des pangolins, des restaurateurs chinois et vietnamiens peuvent dépenser jusqu'à 1750 euros (environ 1 146 250 F) par animal pour en proposer à leurs clients.

Des guérisseurs prêtent aussi à ses écailles en kératine - la même matière que la corne de rhinocéros ou les ongles humains - des vertus thérapeutiques, quand elles ne sont pas utilisées comme médiators pour les guitares. Et dans certaines cultures traditionnelles africaines, l'animal est connu pour éloigner le mauvais sort.



Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
vente illicite du pangolin  braconnage  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 0 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2017. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site