Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > News
péage routier: Le dementi d'Alamine Ousmane Mey, Le ministre camerounais en charge des Finances
(29/09/2016)
Le ministre camerounais en charge des Finances, Alamine Ousmane Mey, a démenti une rumeur relayée depuis des semaines par les médias locaux, faisant état de l’augmentation imminente du prix du ticket de péage routier qui passerait de 500 à 2500 FCFA.
Par Rédaction: APA

Dans un communiqué lu mardi en mi-journée sur la radio nationale, il a déclaré qu’«aucune augmentation n’est envisagée» dans ce sens.

Cette réaction, note-t-on, intervient alors que la polémique autour de l’éventualité du renchérissement de ce ticket de passage dans les postes de péage passionne de plus en plus l’opinion nationale.

Selon plusieurs médias en effet, le gouvernement envisagerait très sérieusement de multiplier par 5 le prix du ticket de péage, sur la base de simulations effectuées par des entreprises soumissionnaires pour la gestion privée des postes de péage, qui jugeraient le taux actuel non rentable pour cette activité pourvoyeuse à hauteur de 6 miliards FCFA annuels dans les caisses publiques..

En mi-juin dernier, rappelle-t-on, le gouvernement camerounais avait lancé un appel public international à manifestation d'intérêt (APMI) en vue de la sélection d’entreprises ou groupements d'entreprises devant l’accompagner pour le financement, la conception, la construction, l'équipement, l'exploitation et la maintenance de 14 postes automatiques de péage sur certaines routes bitumées du réseau national.

Les pouvoirs publics se fixaient ainsi pour objectif de garantir un entretien rigoureux du réseau routier, à travers un financement pérenne, mais aussi d'optimiser les recettes de péage à travers l'introduction d'une méthode spécifique moderne de collecte, le système envisagé devant rentrer en droite ligne avec les standards internationaux et permettre le passage d'environ 200 véhicules par heure et par voie de péage.

Le système de péage routier, jusqu’ici manuel et dont la gestion des postes de contrôle se fait par concession octroyée aux personnes morales de droit camerounais, a été créé en fin janvier 1998 par décret du Premier ministre qui a instauré un droit de passage auquel sont exempts les piétons, les engins à deux roues, les ambulances ainsi les véhicules concourant au maintien de l’ordre disposant de plaques minéralogiques propres.

La gestion de ces recettes, qui faisaient autrefois l’objet de communiqués ainsi que de primes aux employés des postes les plus rentables, est aujourd’hui qualifiée de «floue» par plusieurs observateurs qui dénoncent à la fois des détournements massifs ainsi qu’une affectation inappropriée des fonds collectés.



Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
peage routier  camerour  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 0 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2017. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site