Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Société
Homophobie au Cameroun
(14/10/2016)
Si pour la plus part des camerounais l'orientation sexuelle est un sujet tabou et que ceux qui sont considérés comme pas « normal » pour certains sont tolérés par la population, ceci n’est pas vue d
Par Rédaction:

Si les homosexuels sont légions dans le pays et vivent normalement, bon nombre d’entre eux n’ont pas eu la chance de vivre: s’ils ne sont pas jugés, ils sont inscrits dans la liste des nécrologies. Au Cameroun, 7 personnes ont été jugés, condamnées et sont toujours détenus en prison pour homosexualité, selon un nouveau rapport du nouvel observatoire national des droits des personnes LGBTI et de leurs défenseurs.

Le rapport fait ressortir aussi en plus des autres cas connu ,58 cas recensés pour cette année , parmi lesquels les cas d'arrestation arbitraire, de viol collectif, des cas d'agression et violence physique voir de meurtre très souvent masqué, notamment des cas d’arnaque, de chantage et de menace.

Depuis MARS 2014,On se souvient encore des différentes attaques affreuses contre des personnes homosexuelles les nuits du 06 et du 22 février de l'année 2014 dans la ville de Douala.



SIEWE Augustin 42 ans à l'époque et ESSOME Etienne 30 ans avaient tous trouves la mort Ce pendant les 4 autres donc NGAMENO Francis 40 ans, DJEUKAM Clovis 34 ans, NGOCGA Thierry et FOTSO Robert respectivement 33 ans chacun à l'époque des faits avaient survécu de cette horrible attaque.

Mais ce pendant avaient été arrêtés et conduits à la police pour besoin d’enquête et par la suite transférés à l'hôpital Laquintini pour soins, la police avait donc à l'époque ouverte une enquête contre les présumés homosexuels.

Après qu'ils se sont enfuis tous de cet hôpital, ces personnes sont toujours portées disparues certaines sources leurs déclarent hors du Cameroun. On retient par ailleurs qu’aucune accusation ni charge n’avaient été signales contre les auteurs de ces actes barbares et criminels, bien que l’homosexualité reste toujours un crime au Cameroun.

NGOULA Hugues, l’auteur de cet article est journaliste étudiant et militant pour les droits LGBTI au Cameroun.







Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
homophobie cameroun  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 0 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2017. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site