Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Sports
Ballon d’or Africain 2009 : pourquoi Drogba et pas Eto’o ?
(14/03/2010)
Didier Drogba a été contre toute attente sacré par la CAF ballon d'or africain. Qu'est ce qui explique que le joueur ivoirien ait devancé Samuel Eto'o, auteur d'une saison 2008-2009 fabuleuse ?
Par Rédaction Bonaberi.com (Yann Yange)
Didier Drogba lors de son sacre de ballon d'or africain 2006
Didier Drogba lors de son sacre de ballon d'or africain 2006
La nomination par la CAF le 11 mars dernier de l’ivoirien Didier Drogba comme ballon d’or africain 2009 n’arrête pas de susciter la polémique et d’alimenter les débats dans le landerneau cybernétique. Le goléador camerounais Samuel Eto’o était en effet pressenti par tous les observateurs pour remporter haut la main ce trophée avant que les responsables techniques des fédérations africaines affiliées à la CAF n’en décident autrement.

Les 44 fédérations qui ont participé au vote ont ainsi attribué 92 points à l’attaquant ivoirien, contre 69 points à Samuel Eto’o et 43 points au joueur ghanéen Michael Essien. Le règlement de la CAF, qui est pourtant clair en ce qui concerne la constitution de la short-list des cinq joueurs sélectionnés pour concourir au titre de ballon d’or africain – ils sont choisis sur la base de leurs performances, leurs résultats sportifs, leur charisme, leur influence et leur popularité –, l’est beaucoup moins sur les critères qui ont permis aux fédérations africaines de faire leur choix.

Le titre de Didier Drogba ne manque donc pas de soulever un certain nombre d'interrogations quant à la part de subjectivité à prendre en compte dans le choix des votants.

En supposant – ce qui serait logique – que les sélectionneurs aient voté sur la base des mêmes critères que ceux qui ont permis la constitution de la short-list constituée de Drogba, d’Eto’o, d’Essien, de Keïta et de Touré, on peut se demander sur lequel de ces éléments l’Ivoirien devançait autant le Camerounais pour que ce dernier soit classé à la 3ème place par 8 fédérations (Malawi, Comores, Algérie, Guinée, Zambie, Sénégal, Namibie, Ghana) et ne soit carrément pas classé dans le trio final par 11 autres (Gambie, Lybie, Soudan, Mauritanie, Egypte, Erythrée, Ethiopie, Zimbabwe, Guinée Equatoriale, Afrique du sud et Libéria).

Sur les 44 fédérations participantes à ce vote, 19 en tout ont en effet considéré que le joueur camerounais ne méritait pas au moins la deuxième place et 11 d’entre elles ont jugé qu’il ne méritait même pas la troisième position ! Ce qui est pour le moins surprenant si on s’en tient au « track record » de Samuel Eto'o l’année dernière avec le FC Barcelone, incontestablement le plus prolifique de tous les footballeurs du continent noir : 30 buts en 36 matches de championnat, 6 buts en ligue des champions dont 1 en finale, vainqueur de la Liga, de la Champions League et de la Coupe du Roi.

Sur le plan international, l’attaquant camerounais a participé pleinement à la qualification de son équipe pour la CAN 2010 et la coupe du monde en Afrique du sud en marquant 9 buts en 11 matches auxquels il a participé. Et si le Cameroun a été éliminé en quarts de finale de la CAN 2010, la Côte d’Ivoire n’a pas fait réellement mieux puisque les éléphants ont été battus au même stade de la compétition par les fennecs algériens sur le score de 3 buts à 2.

Qu'est ce qui explique donc que l’attaquant intériste soit ainsi boycotté par près de la moitié des fédérations africaines pour ce titre qui aurait fait de lui le premier joueur à être 4 fois ballon d’or africain ? La piste du charisme, de l’influence, de la popularité et plus généralement du comportement dans et en dehors du terrain, évoquée par certains médias et quelques internautes, aurait-elle fait la différence entre l’Ivoirien et le Camerounais ?

Cela semble peu plausible puisque sur le terrain de l'attitude générale, Samuel Eto’o n’a pas à rougir devant Didier Drogba. Les quelques dérapages verbaux qui sont mis à la charge de l’attaquant camerounais ne représentent qu’une goutte d’eau dans un océan de générosité et de sollicitude à l'égard du continent, notamment à travers ses actions pour la promotion du football africain et son fair-play légendaire sur les terrains. Ses petits écarts, qui sont d’ailleurs le propre de beaucoup de grandes stars, n’ont rien à voir avec les débordements de Didier Drogba lors de l’élimination de Chelsea pendant la Champions League l’année dernière.

Penser que le comportement de Samuel Eto’o est un critère qui aurait pu le desservir dans la désignation du ballon d’or africain relève tout simplement d’une mauvaise interprétation des faits au regard de son implication auprès des pauvres et des plus démunis. Le prix « Altropallone » qui lui a été décerné le mois dernier pour son implication dans l’éducation et l’intégration des jeunes défavorisés au Cameroun démontre s’il en était, que l’attaquant camerounais demeure un exemple pour des millions d’africains.

La seule raison pertinente – et peut-être même la plus évidente – qui puisse justifier le choix de l’Ivoirien pour ce titre de ballon d’or africain est que les sélectionneurs du continent n’ont pas élu le meilleur joueur de l’année 2009 mais plutôt le joueur le plus performant de la moitié de saison en cours. Et à ce titre, Didier Drogba était sans aucun doute l’unique prétendant crédible pour remporter le trophée et risque fort de rempiler l'année prochaine (si on revient en 2011 aux critères de performances de la saison qui sera écoulée).

Le choix de l'attaquant de Chelsea, quelle que soit la manière dont on retourne le problème et malgré tout le talent qu'on peut lui reconnaître, reste finalement un choix très discutable. Et une question importante demeure d'ailleurs : pourquoi l’Ivoirien n’a-t-il pas été déchu de son titre (comme en 2008) puisqu’il était absent le 11 Mars dernier de la cérémonie de remise du trophée et que l’article 4 du règlement des CAF awards exige la présence du lauréat de manière irrévocable ? Issa Hayatou aurait-il pour cette fois pris acte de la vacuité de sa réglementation ?



Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
ballon d'or africain  sports  football  samuel eto'o  yann yange  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 17 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2017. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site